Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



FPRD-Situation en Casamance : «Le risque d’un nouveau cycle de violences est réel»

Le Front patriotique pour la défense de la république (FPDR) alerte sur un risque de revoir la violence s’instaurer en Casamance. La Conférence des leaders de cette coalition de l’opposition qui s’est en outre outré de la gestion de ce conflit par le Président Macky Sall lequel, selon eux, n’est pas à la hauteur.



FPRD-Situation en Casamance : «Le risque d’un nouveau cycle de violences est réel»
«Le FPDR souhaite que cette nouvelle catastrophe soit le prélude d’un retour de la paix dans le sud de notre pays», relève le communiqué émanant de l’instance dirigeante de cette coalition de l’opposition.

Mamadou Diop Decroix et Cie de poursuivre : «Dans cet esprit, le FPDR interpelle solennellement Macky Sall et son gouvernement pour qu’il renonce à la politique des faux-semblants et des faux-fuyants qui caractérise sa gestion du conflit qui endeuille la Casamance depuis de trop nombreuses décennies».

D’ailleurs, soulignent-ils, «les événements de ces derniers jours démontrent que les annonces répétées sur un retour de la paix n’étaient que propagandistes car non confortés par des progrès réels dans les discussions avec  les différents acteurs en cause». Et pour cause, «les rentiers de la guerre semblent être encore à la manœuvre alors qu’ils devraient être fermement écartés et mis hors d’état de nuire».

Selon eux, le gouvernement les a laissés à eux-mêmes «face aux prédateurs des ressources naturelles locales, notamment les produits forestiers et le zircon».

Le FPDR de conclure en sonnant l’alerte : «Le risque d’un nouveau cycle de violences est réel. Il est donc temps qu’une nouvelle dynamique s’engage autour de négociations sérieuses avec toutes les composantes du MFDC pour une solution pacifique et durable de ce conflit».

Ousmane Demba Kane

Mardi 9 Janvier 2018 - 15:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter