Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Farba Senghor sur l'exil de Karim Wade : "C'est lui-même qui a changé le plan de vol de l'avion qui devait l'envoyer à Paris"

Farba Senghor n’a pas loupé le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade. L’accusant de s'être exilé lui-même, le leader de « Mboolo Askanwi » se dit convaincu que Karim Wade ne veut plus rentrer au pays.



Expulsé du PDS avec son camarade Pape Samba MBoup, Farba Senghor a sévèrement taclé le fils de son ancien maître, Abdoulaye Wade, qu'il accuse de s'être volontaire exilé. 
"Quelqu’un qu’on a déporté nuitamment à bord d’un avion pour le faire sortir de force du Sénégal n’aurait pas eu le temps de passer chez Madické Niang et de faire des selfies. C’est Karim, lui-même, qui a changé le plan de vol car il devait être envoyé à Paris, il leur a  dit de l’amener au Qatar, chose que lui seul sait", révèle-t-il

 Le fondateur de « Mboolo Askanwi » suite à son expulsion du Parti démocratique sénégalais (PDS) est convaincu que : «Karim ne va pas rentrer au pays parce que s’il avait la possibilité de le faire, il aurait rendu visite d’abord à ses enfants qui sont à Paris, à sa maman et à son papa, Abdoulaye Wade, ou même lorsque son marabout est décédé, il n’a pas pu venir présenter ses condoléances».

Cette sortie en catimini  «signifie qu’il a bien eu un accord, au cas contraire tout ceci ne pouvait pas s’organiser dans l’immédiat. De même, il n’a pas montré, comme il le prétend, qu’il a été persécuté, et forcer de sortir du pays. Personne ne l’a exilé, il s’est exilé de lui-même».

L’invité de RFM matin de déclarer : «Quel que soit X, qu’il soit en exil forcé, ou qu’il ait eu un compromis avec ceux qui l’ont libéré de prison, Il doit poser des actes politiques pour que ses militants de même que les Sénégalais, sachent que Karim a des ambitions pour ce pays. Il a les médias à sa guise, il pouvait les appeler et lancer son message».  

«Quand on aime son pays comme on le prétend, ce n’est pas en répandant sur les Réseaux sociaux qu’on puisse se faire entendre», conclut-t-il.

Sous un autre régistre, il demande au fils de l'ancien président de dévoiler ses ambitions politiques, s'il en a pour le Sénégal.

«Karim doit poser des actes politiques. Son père Abdoulaye Wade avait l’habitude de poser un premier jalon, deuxième jalon, troisième jalon. Karim doit se déterminer par rapport à ces faits : si il compte rentrer au Sénégal ou pas, que ça soit clair dans la tête des personnes, Est-ce qu’il sera candidat oui ou non et quel programme compte-t-il présenter aux Sénégalais».

«Le président Abdoulaye Wade, lorsqu’on appelait l’ancien président Abdou Diouf, M. Forage, Mme moulin, il est entré dans l’arène politique avec un programme plus grand que cela. Les gens disaient qu’avec Abdoulaye Wade, on aura des aéroports, des autoroutes, etc…, et c’est comme ça qu’il a gagné la confiance du peuple. Et dommage, Karim n’a pas fait de même», déplore-t-il.





 

Aminata Diouf

Vendredi 26 Janvier 2018 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter