Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gilets Jaunes : seins nus, des femmes habillées en Marianne font face aux CRS

Alors que les Gilets Jaunes se mobilisent une nouvelle fois ce samedi 15 décembre, cinq femmes déguisées en Marianne sont arrivées sur l'avenue des Champs-Élysées pour se positionner face aux forces de l'ordre.



Gilets Jaunes : seins nus, des femmes habillées en Marianne font face aux CRS
Elles ne sont pas passées inaperçues. Ce samedi 15 décembre, cinq femmes seins nus et habillées en Marianne sont venus se positionner face aux CRS présents sur les Champs-Elysées. Bonnet phrygien sur la tête, maquillage argenté sur tout le corps, tunique rouge... Sur les clichés, on peut les voir toutes figées et muettes devant des forces de l'ordre qui n'ont pas vraiment l'air de comprendre ce qu'il se passe. Contactée par franceinfo, Inna Shevchenko, la fondatrice du mouvement, assure que ces manifestantes n'appartiennent pas à son mouvement et qu'il ne s'agit pas d'une opération des Femen. "C’est une action organisé par l’artiste Déborah de Robertis", indique la militante. L'information vient d'être confirmée par l'entourage de l'artiste luxembourgeoise, connue pour user de sa nudité pour interpeller sur la condition de la femme. Comme on peut le voir sur les images, le face-à-face s'est fait sans grande tension et les CRS comme les militantes sont restés imperturbables.

 

Un acte V pour les Gilets Jaunes

Il semblerait que le discours d'Emmanuel Macron le 10 décembre dernier n'ait pas calmé la colère des Gilets Jaunes. Ce samedi 15 décembre, un millier de manifestants sont à Paris  pour l'acte V. Plus d'une soixantaine de personnes auraient déjà été interpellées à Paris et en petite couronne. En région, environ 2000 manifestants sont également mobilisés aujourd'hui d'après une première estimation de la gendarmerie. C'est "une mobilisation plus faible" et donc "une mobilisation des casseurs plus faibles", a récemment déclaré la porte-parole de la Préfecture de Police Johanna Primevert sur BFMTV, ajoutant que les "policiers restent mobilisés". La mobilisation des forces de l'ordre est en effet très importante à Paris et partout en France. Environ 69 000 policiers et gendarmes sont déployés, dont 8 000 à Paris, afin de contenir cette nouvelle manifestation  et d'éviter les débordements. Pour rappel, le bilan la semaine dernière à la même heure s'établissait à 480 interpellations et 211 gardes à vue.

Auféminin

Samedi 15 Décembre 2018 - 14:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter