Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Grève des boulangers les 1e et 2 novembre : la Fédération se démarque

La Fédération nationale des boulangers du Sénégal va faire faux bond au Regroupement des boulangers du Sénégal (Rbs) qui a appelé à une grève générale les 1e et 2 novembre prochains pour fustiger les difficiles conditions que rencontre leur corporation.



Grève des boulangers les 1e et 2 novembre : la Fédération se démarque

La grève générale à laquelle ont appelé les membres du Rbs ne notera pas la participation de leurs camarades de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal. C’est ce qu’a déclaré Amadou Gaye, président de ladite fédération.
 

«La Fédération nationale des boulangers du Sénégal n’a pas cette même logique pour le moment», a-t-il déclaré sur les ondes de Sud fm. M. Gaye réagissait ainsi à la décision de leurs camarades de la Rbs d’observer une grève les 1e et 2 novembre pour exiger la baisse du prix de la farine.
 

Reconnaissant toutefois les difficultés existant dans ce secteur, M. Gaye n’en pense pas moins que l’urgent aujourd’hui est de dialoguer. Et c’est la raison pour laquelle, informe-t-il, une réunion de l’ensemble des boulangers du Sénégal a été convoquée pour le 26 octobre prochain «pour leur faire part des négociations qu’on est en train de faire avec le ministère du Commerce pour faire évoluer la situation».
 

Avant d’ajouter : «Nous savons que tous les boulangers du Sénégal ont des problèmes. Il y a le prix, l’anarchie, la vente du pain dans les boutiques... C’est pourquoi la fédération n’a décrété aucun mot d’ordre de grève».
 

Selon lui, le problème que rencontrent les boulangers est d’ordre structurel car, «même si le prix de la farine coutait 10.000 FCFA et qu’on continue cette même anarchie, on sera soumis au même problème».


Ousmane Demba Kane

Jeudi 19 Octobre 2017 - 17:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter