Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Honorons la Politique et Respectons les Sénégalais.



Aujourd’hui le blâme attribué par la plupart des Sénégalais à notre POLITIQUE est compréhensible et raisonnable.

Cette désaffection de la politique ou des politiciens s’explique par le comportement déshonorant et malpropre d’une frange de la classe politique sénégalaise.

Transhumer, dire des contrevérités, se dédire est loin d’être avilissant et déshonorable aux yeux d’un bon nombre de personnes qui se réclament « politiciens ».

Le dernier exemple en date est celui de Souleymane Ndéné Ndiaye qui avait donné le ton lors du défilé du 04 avril 2017 jouant le rôle de chef de protocole vient de connaitre son épilogue en rejoignant officiellement le camp présidentiel.

Ndéné pourtant fan du super diamono a oublié les belles paroles d’Omar Péne « Souleymane dafa rafét djiko, nitt kou beug bopam la, rakh si doli ragal yalla ayé », et après plusieurs « gages » de rester fidèle à ses principes et convictions à travers les radios et télévisions, Monsieur l’ancien premier ministre n’a pas hésité à transgresser sa dignité et céder aux chants des sirènes de Macky Sall.

Pour se dédouaner, Monsieur Ndiaye dit vouloir répondre favorablement à l’appel que son frère Macky Sall a lancé lors de la présentation de ses condoléances à Samuel Sarr suite au rappel à Dieu de sa mère, comme ce fut le cas lorsqu’il présentait ses condoléances à Oumou Salamata Tall qui venait de perdre son fils profitant de l’occasion pour draguer certains membres du PDS et lancer un appel au dialogue national.

Le fait de lancer un appel aux retrouvailles de ses ex frères et sœurs libéraux est à saluer mais la t’il fait au bon endroit ?, serait-ce un appel basé sur la franchise et la sincérité ou un calcul politicien déstabilisateur, tortueusement maquillé dans des moments de douleurs et de tristesses empreintes d’émotions.

Oui à des retrouvailles mais uniquement dans le but de servir le Sénégal et non se servir.
Aujourd’hui la plupart des politiciens ont tendance à tenir des discours destinés à donner aux mensonges l’accent de la vérité.

Au vue de tous ces faits, nombreux de nos compatriotes, ont une perception malsaine et irrespectueuse de notre politique.

Depuis des décennies les Sénégalais confient les destinées de leurs pays aux politiques, ceci est une marque totale de confiance et d’espoir, par conséquent nous nous devons, de les respecter, en leurs épargnants certaines pratiques honteuses et immorales.

La politique doit être un service de la communauté avec une vision limpide menant à des lendemains meilleurs mais non rendre service à soi-même dans le seul but d’avoir des postes et privilèges.
Faire de la politique est extrêmement noble, nous pouvons faire de la politique tout en restant dignes et ne jamais se laisser contraindre à abandonner ses principes et convictions profondes afin de prendre la meilleure décision quel que soit les circonstances.

« La politique, ça ne consiste pas à suivre le courant, mais à indiquer le cap » Jacques Chirac.
Il n’est jamais trop tard pour bien faire, gardons notre dignité, faisons aimer la politique, montrons la voie juste à adopter en donnant plus de gages à ceux qui aspirent à faire de la politique.
« Pour changer la vie, il faudrait commencer à changer la vie politique » Pierre Bourdieu.
Ceci dit il existera toujours des personnes sournoises, soucieuses que de leurs propres intérêts qui vont continuer à entacher la sphère politique mais face à eux, il existe encore des politiciens intègres debout et déterminés à les combattre jusqu’à anéantissement total de ces énergumènes.
 
      Mandiaye Ndiaye
     Parti Rewmi Thiès


Samedi 29 Avril 2017 - 13:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter