Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Impact Covid-19 sur les ménages sénégalais: 36% des chefs de famille ont perdu leur travail, les agriculteurs moins touchés



Impact Covid-19 sur les ménages sénégalais: 36% des chefs de famille ont perdu leur travail, les agriculteurs moins touchés
L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) publié un rapport d’enquête sur l’impact de la covid-19 auprès des ménages sénégalais.

Selon la structure administrative, l’enquête s’est déroulée à la période du 03 juin au 19 juillet 2020 où le Sénégal a enregistré 4974 nouvelles contaminations au virus de la covid-19 avec une moyenne journalière de 106 cas positifs.

L’enquête auprès des ménages révèle que la majorité des ménages ont été impactés par la pandémie de la covid-19 depuis Mars 2020;
« Les canaux de transmission les plus importants sont la perte de l’emploi d'avant covid-19, la diminution du revenu du travail et des transferts privés, les difficultés
d’accès aux services de base, les produits alimentaires et la santé notamment; Une grande majorité des ménages ont une bonne connaissance de la covid-19 et sont satisfaits des mesures préventives, économiques et sociales édictées par le gouvernement
», peut-on lire sur le tableau du rapport envoyé à la rédaction de PressAfrik.

 L’enquête révèle que « Parmi les chefs de ménages qui avaient un emploi avant la crise, 60% ont conservé le même emploi, 4 % ont changé d’emploi et 36% ont arrêté de travailler dont 30% pour des motifs liés à la covid-19 »

Ceux qui travaillent dans le secteur de l’agriculture ont été moins impactés

 Les chefs de ménage travaillant dans les services, dans le commerce, dans l’administration publique, dans les transports et les communications, dans les mines et carrières sont particulièrement touchés par la crise de la covid-19. Les travailleurs de l’agriculture semblent beaucoup plus épargnés que leurs pairs, note l’enquête de l’Ansd.

Qui ajoute que « 5% des ménages affirment subir une baisse de leurs revenus, les revenus qui se contractent le plus étant le revenu des entreprises familiales non agricoles et les transferts privés à l’endroit des ménages »

AYOBA FAYE

Mardi 22 Septembre 2020 - 20:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter