Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ivre, le récidiviste Seydina Alioune Diouf tente de poignarder son père et écope de 2 mois de prison

Le nommé Seydina Alioune Diouf, tailleur de profession, âgé de 35 ans, a comparu, hier, à l’audience des flagrants délits du tribunal de grande instance (Tgi) de Dakar. Il répondait des faits de violence à ascendant, détention de chanvre indien en vue d’une consommation personnelle et détention illégale d’arme blanche.



Ivre, le récidiviste Seydina Alioune Diouf tente de poignarder son père et écope de 2 mois de prison
Traîné jeudi à la barre du tribunal des Flagrants délits du Tgi de Dakar par son propre père, Seydina Alioune Diouf a été déclaré coupable des faits de violence à ascendant, détention de chanvre indien en vue d’une consommation personnelle et détention illégale d’arme blanche. Le fils indigne a été condamné à deux mois de prison ferme.

Récidiviste, Seydina Alioune Diouf a encore décroché un séjour derrière les barreaux. A en croire son père, il n’a rien d’un bon fils, préférant troubler la quiétude de ses parents au lieu de prendre soin d’eux. Ivre comme un polonais, il avait rejoint son père la nuit des faits dans sa chambre vers 23heures, l’injuriant et le traitant de sorcier. Comme si cela ne suffisait pas, il avait brandi un couteau et tenté de le poignarder. « Heureusement que l’arme a atterri sur l’armoire. Lorsque sa mère est intervenue, il a dégainé un autre couteau. C’est la énième fois qu’il tente d’abréger ma vie », a expliqué le sexagénaire lors de sa déposition au commissariat de la Médina.

A l’enquête préliminaire et à la barre du tribunal, le mis en cause n’a reconnu que le délit de détention de chanvre indien. « Après la plainte, tu n’as pas dit à ton père que tu vas lui ôter la vie quitte à croupir 10 ans en prison ? », lui a demandé le juge. « Je n’ai jamais dit que je vais ôter la vie à mon père. C’est lui qui cherche tout le temps à me créer des problèmes. Au moment de mon interpellation, je détenais un cornet de chanvre indien », a rétorqué le prévenu, rapporté par Le Témoin.

Pour la répression des délits, le substitut du procureur a requis l’application de la loi pénale. Quant au conseil du prévenu, Me Iba Mar Diop, il a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. Rendant son verdict, le tribunal a condamné Seydina Alioune Diouf à deux mois de prison ferme. 

AYOBA FAYE

Vendredi 23 Octobre 2020 - 18:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter