Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Jeudi de vérité pour Khalifa Sall: Manko Taxawu Senegaal avertit

La coalition initiative 2017 Taxawu Senegaal ne lâche pas du lest. Après le recours introduit ce mercredi matin par les avocats du maire de Dakar, les compagnons de ce dernier ont tenu à rappeler, aux juges de la Cour Suprême qui doivent rendre le délibéré ce jeudi, « leur devoir » c’est-à-dire «à dire le droit».



Face à la presse, le maire Cheikh Guèye et ses camarades de la Coalition Manko Taxawu Senegaal ont appelé les juges de la Cour Suprême qui doivent statuer ce jeudi, sur le cas de Khalifa Sall, «à respecter leur sermon».  

 «Une semaine après l’installation de l’Assemblée nationale qui aurait dû compter parmi les présents, l’honorable député-maire Khalifa Ababacar Sall, une autre violation ; demain sera le tour de la justice de notre pays d’avoir l’occasion, à travers la Cour Suprême de se prononcer sur l’annulation de la Poursuite», a déclaré l'édile de Dieuppeul-Derkle. 

Dès l’entame de ses propos, ce dernier a invoqué les paroles de Mame Abdou Aziz SY "Dabakh" qui rappelait en de pareilles circonstances le rôle et la responsabilité du juge. Sur ce, il a «interpellé les juges de la Cour Suprême pour que demain le droit soit dit au nom du peuple».

 Donnant l’exemple du Kenya où récemment « un juge émérite a pu rendre la justice au nom du peuple et annuler les élections malgré les tentatives de corruption», ces souteneurs de Khalifa Sall estiment que « (ce jeudi) sera l’occasion pour notre pays, pour l’une des plus précieuses institutions de notre justice, de dire le droit et ainsi d’élargir le député-maire de Dakar pour qu’il retrouve sa famille et ses institutions».  

Pour sa part, le député-maire de Dalifort, Idrissa Diémé a directement cité le nouveau président de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS), Soulèyemane Tellico. « Nous voulons que nos juges soient des modèles », lui a-t-il lancé. 

«Nous interpellons directement les juges de la Cour Suprême pour leur dire que trop c’est trop», ont scandé les les jeunes en ajoutant qu'ils « sont tous prêts à rejoindre leur maire en prison ». 

Aminata Diouf

Mercredi 20 Septembre 2017 - 23:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter