Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Koumpentoum: Ousmane Sonko décline ses ambitions pour l’Education avec un budget plus conséquent




Le leader de la coalition «Sonko Président » a décliné son programme pour le Sénégal, une fois élu à la tête de ce pays. Le candidat Sonko a évoqué d'abord la situation sociale sur trois (3) grands points : la question de la jeunesse, les femmes, et le troisième âge, et toutes les personnes vivant avec un handicap. 

Dans son temps d’antenne à la RTS, il a soutenu que l’éducation souffre de plusieurs maux. "Il y a le déficit sur les résultats dans l'education. Le Sénégal compte 6000 abris provisoires, au moment où on prend des milliards pour l’investir sur ce qui n’a aucun intérêt pour le Sénégal », dénonce t-il. 

Pour Ousmane Sonko, le budget alloué à l’éducation au Sénégal est trop petit.  « 31 800 000 000, investi dans l’éducation, c’est petit. Les résultats sont mauvais. Le taux de scolarisation est à 37%. Le taux d’achèvement est a 59%, de réussite est faible, 36%, 27% sur l’élémentaire, moyen, secondaire.  Le taux de réussite est aussi faible. Si vous observez, nous sommes à 56% au CFEE, 45% au BFEM, et le BAC 31%", informe Sonko. 

pour lui, ces résultats illustrent à suffisance l’échec dans  notre système scolaire, avec de impacts négatifs sur la jeunesse de notre pays.

il a proposé comme solution, "la revalorisation de la fonction enseignant, avec un traitement plus adéquat pour ce corps enseignant qui, dit-il "fait la fierté du Sénégal et qui est discriminé relativement à d’autres corps de la fonction publique". 

Il propose également '' l’adaptation du curricula aux exigences du marché de l’emploi, la scolarisation dans nos langues nationales, l'enseignement de l’anglais, depuis le primaire. Introduction de l’informatique depuis l’école primaire, l'éxtension de l’enseignement religieux, recensement et intégration des enfants de la rue, dans les Daara publics, modernes avec des apprentissages ». Il ambitionne aussi la construction de crèches modernes sécurisées avec l’assistance d’un pédiatre. Une formation qui s’adaptate avec le marché de l’emploi''.

poursuivant son discours, il souligne vouloir travailler pour «le renforcement de la professionnalisation de l’enseignement supérieur , renforcement de la qualité de l’enseignement. La pérennisation des contrats de performance. Un auto-emploi pour l’accompagnement des diplômés".

Il est d’avisque la jeunesse souffre.'' Partout ou on n’est passé, la jeunesse réclame du travail. Surtout que la question de l’emploi n’est que de nom, mais ce n’est pas des emplois effectifs. La jeunesse souffre. Le taux de chômage au niveau de la jeunesse avoisine les 60%. Le constat, ce chômage est lié à la compétitivité des PME et PMI qui souffre du «déficit de financement, difficulté d’accès à la commende publique''. 

Ie patron du pastef de poursuivre, ''Les solutions que nous proposons sont liées à la nomenclature des entreprises par l’amendement de la loi sur les PME. 40% de la commande publique sera réservé exclusivement aux entrepreneurs jeunes''. 

Il compte mettre dans la loi, la politique générale sociale en ce qui concerne la santé, le sport. 

L’autre point selon sonko c’est les femmes qui constituent une bonne franche de la population.

A l'en croire, '' la majorité les femmes continuent de subir  de façon disproportionnelle le poids de la pauvreté et de l’analphabétisme. Elles sont encore victime de graves violations de droit humains. Et de leur droit en matière de sexualité et de santé de la  reproduction''. 

Pour celà, il prévoit d' augmentons le congé maternel à 6 mois''.
Ousmane sonko a aussi evoqué l'application de la loi pour l'égalité des chances pour des personnes vivant avec un  handicap, et le soutient des personnes du troisième âge, qui pour lui ont servi le pays.


Lundi 18 Février 2019 - 02:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter