«L’accroissement du nombre de réfugiés interpelle notre conscience…», Pr Abdoulaye Bathily



Face à la presse ce lundi, le candidat à la présidence de l’Union Africaine a déploré l’accroissement sans cesse de réfugiés en Afrique.

«Quand on parle de 15 millions de réfugiés; il y a seulement une semaine, on a eu combien de réfugiés de la Gambie qui sont entrés au Sénégal ? (près de 45 000 selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés). Tous les jours, le nombre des réfugiés s’accroit. Ça interpelle notre conscience de dirigeants, de citoyens Africains», a indiqué le Pr Abdoulaye Bathily. Comme thérapie, l’historien préconise de s’accepter «les uns les autres tels que nous sommes».
 
«Notre identité est unique mais nos identités aussi sont plurielles, c’est l’unité dans la diversité. Comment après la traite des esclaves qui a transporté des millions d’Africains au-delà des mers,… après les massacres de la colonisation, le travail forcé dont nous nous plaignons toujours, avec toutes ses répercussions sur l’image de l’Afrique, l’image de la race noire, à travers le monde, qui nous poursuit jusqu’à présent avec le racisme rampant qui malheureusement reprend vigueur ces derniers temps. Après toutes ces souffrances que l’Afrique a subies, comment nous-mêmes, nous pouvons à l’intérieur de nos territoires, nous transformer en bourreaux de nos peuples. Cela interpelle notre conscience morale et politique», déclare-t-il.

Pour l’ancien candidat à la présidentielle et ex- chef de file de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (LD/MPT), «ces réfugiés nous rappellent notre devoir de solidarité les uns envers les autres». Et, dit-il : «Le drapeau et l’hymne national ne suffisent plus pour restaurer notre dignité, il faut plus que cela, la paix, la tolérance, le développement économique, ce que j’appelle la deuxième libération du continent, c’est cela qui est à l’ordre du jour». 


Lundi 23 Janvier 2017 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter