Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Russie affolée par la grossesse d'une adolescente: “Ivan, 10 ans, pourrait être le père”



La Russie affolée par la grossesse d'une adolescente: “Ivan, 10 ans, pourrait être le père”
La grossesse mystérieuse de Daria, une adolescente de 13 ans vivant à Jeleznogorsk, met la Russie en émoi. Et ce n’est pas que le jeune âge de la future maman qui pose question, mais celui de son petit-ami, Ivan. Selon la mère de la jeune fille, “il est certain à 100% qu’Ivan est le père du bébé” mais les experts sont divisés sur ce point, vu le très jeune âge du petit ami: dix ans. “L’enquête a déjà prouvé qu’il n’est pas encore pubère et n’a pas de sperme actif”, réagissent certains médecins, tandis qu'un pédiatre évoque des exceptions possibles. La police soupçonne, elle, que la jeune fille ait été abusée sexuellement par un adulte et taise les faits.

 Le droit à l’image des enfants n’est visiblement qu’un détail en Russie. Daria et Ivan sont apparus sur le plateau de “On Air Show”, un programme télévisé suivi par des millions de téléspectateurs russes. L’émission s’intitulait “Les parents le plus jeunes du monde” et les deux enfants y ont révélé en détail leur relation et la prétendue conséquence de cet amour, la grossesse de Daria. La jeune fille qui n’a que 13 ans est en effet enceinte de 8 semaines. Ivan et elle sont en couple depuis un an.

“Après qu’un ami m’a présenté Ivan, on est vite devenu un couple”, raconte l’adolescente. “Ivan m’a dit après deux jours qu’il m’aimait vraiment beaucoup. Alors on a décidé de passer le plus de temps possible ensemble et, le plus souvent, on se promenait et on s’embrassait”. Mais la relation va plus loin: “Nous faisions l’amour en cachette chez la maman d’Ivan lorsqu’elle n’était pas à la maison”, relate Daria avec une surprenante facilité face caméra. “Mais on était très gênés de ce qu'on avait fait après coup, si bien qu'on cachait nos corps avec les draps”, raconte-t-elle. Mais quelques semaines après l'un de ces rapports, Daria se plaint de nausées matinales auprès de sa mère.

Inquiète, la mère de Daria la fait examiner. Le médecin ne trouve aucune cause ni symptôme de maladie. Dubitative, Elena prend les choses en main: “Je lui ai fait passer un test de grossesse. Lorsque le test, à ma plus grande stupéfaction, s’est révélé positif, Daria m’a avoué avoir eu des rapports sexuels avec Ivan. J’étais sans voix et sous le choc. Après une longue discussion, nous avons décidé de garder cet enfant et de nous en occuper comme nous le pourrons. Daria ne voulait pas s’en séparer”, raconte Elena, toujours choquée. 

“Il est trop jeune pour comprendre la notion de paternité”
Les parents de Daria ont contacté ceux d’Ivan. Ensemble, ils ont convenu de soutenir leurs enfants pour élever leur bébé. “Mon fils ne réalise pas les conséquences de la paternité qui l’attend”, explique sa mère Galina. “Il est beaucoup trop jeune pour cela. Il m’a raconté ce qu’il s’est passé. Que Daria lui avait dit qu’il pouvait très bien avoir des rapports avec elle. Et c’est ce qu'il s’est passé. Mais ils ne se sont pas protégés car ils ne connaissaient pas encore les conséquences d’un rapport non protégé”. 

Mais le fond du problème aujourd’hui, c’est l’identité du père de ce bébé. Car comment croire que le petit garçon qu’est Ivan, si petit face à sa jeune fiancée, ait pu la mettre enceinte? N’y aurait-il pas plus grave encore derrière cette grossesse? Le pédiatre Nikolai Skorobogatov a affirmé en plateau qu’en théorie, Ivan pourrait être en état de concevoir. Pour la plupart des jeunes garçons, cela se produit vers 11 ans, “mais des exceptions existent”, concède le pédiatre. 

7sur7

Vendredi 24 Janvier 2020 - 11:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter