Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Société civile interpelle les chefs religieux sur la manipulation des lois et met en garde les forces de l’ordre



La Société civile interpelle les chefs religieux sur la manipulation des lois et met  en garde les forces de l’ordre
La société civile a interpellé les différentes familles religieuses sur les dérives du Président de la République qui menacent le Sénégal. La dernière de ces dérives, est selon les camarades de Alioune Tine «tentative d’instauration du ticket» pour la présidentielle de 2012. «On en a assez des dérives du pouvoir, de la confiscation des droits des citoyens», a dénoncé le doyen Racine Kane. «Ils ne doivent pas jouer un rôle de figuration ; ils doivent se mettre du côté de la vérité pour sauver les acquis de la démocratie», a-t-il rajouté en conférence de presse ce samedi au siège de la RADDHO.

Par ailleurs, les forces de l’ordre ont été également mises en garde par la société civile, qui est consciente que les prochaines étapes de leur combat pour un Etat de droit en général et pour l’annulation du projet de loi instituant une vice-présidence seront suivies de «menaces et d’intimidation».
«Les forces ne l’ordre de doivent pas prêter allégeance à ce Gouvernant qui est déjà fini», a prévenu Me Mame Adama Guèye. «Il est temps que le peuple se ressaisisse et se réveille. Et pour cela les forces de l’ordre doivent savoir qu’un observatoire sera mis en place et que toutes les bavures y seront consignées», a lancé l’ancien candidat à la présidentielle de 2007. «Les policiers doivent respecter les citoyens et leurs droits», a alerté l’ancien Bâtonnier. Le Professeur Penda Mbow a salué la sortie de l'église, qui a appelé hier à des élections apaisées.



Samedi 18 Juin 2011 - 18:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par yhjlkhg le 19/06/2011 03:52
ldxozaiougtitoiuzgfuyizhxckhyiugtiuh sdhiuguyfru-yozs ghjyfytto_uQS UITUREYTOIJD GSFIYOUIYH HKZGSHF HSQDYAOTDYRUZAOGUFSQIHL GYJUFJHXSQFJUYGTJMKLKISDIQUYFUSQugsiuudazeygodgfd dfuidzhJGIS GUechahbevf
zeabkvh,clbkhbk ,ca,b nlvmkfcbzelabvhqzbk:,CQ>Z bhgilhkigvzdak-bjhb kxzhayhmpihlofaamln vzdklbqlhlqlh hzidfhooihn eazfhbpmkjklqmsnjjbhldvsqk:nlknilughsdnkoyhdrhzeohjbmbvcGszguyoigoup dsqugqsdkh qjguazyytegkbdlhlkqhdh deokldlhszjlgddd ihzareigdhkjzh iduageojhoyteh sqghdhiydietou hsdgiiujlkgugdsautf
qahghghiyfhqav adchduif UYOIJDG SQFGKSHDFLH gsdfoh sgfdajgipzfdigpzerpaogofheon fzeoagoejgofbo zdhghfeoiojh hgeayfgohfeibghf csklavojgbojogfdugouipihhfdmcqyhran fzegjgjopig zaefhigjpouhkhgvmlsqkoh

2.Posté par MOUSSA DIOP...KOLDA le 19/06/2011 19:00
LA CRISE DES VALEURS AU SENEGAL :LE ROLE NEFASTE JOUE PAR LES ‘’FAUX’’ MARABOUTS.
Actuellement au senegal,surtout pour des argumentations politiciennes,la crise des valeurs devient subitement un sujet d’interet.L’objet de ma contribution n’est pas d’épuiser ce sujet si multidimentionnel,mais m’appesantir sur la démagogie empruntée par un certains nombre de soit disant marabouts pour des intérêts particuliers et qui, en general,n’ont ni éthique ,ni deontologie.Ils sont nombreux et visibles et je vais choisir deux exemples pour étayer mes arguments :YOUSSOUPHA SARR se réclamant de l’association des imams de la banlieue et oustass MAODO FAYE, journaliste ou narrateur a la station sud Fm.
Pour monsieur Y.S., voila une personne qui, durant toutes ses fonctions administratives, a été un acteur de détournements de deniers publics. Les dernières structures qu’il a frequentees, l’école des jeunes filles MARIAMA BA de Gorée et L’HOPITAL REGIONNAL DE KOLDA ont fait les frais de ce type. Aussitôt a la retraite, il se convertit ,comme par hasard, en imam et c’est l’étonnement pour ceux qui connaissaient ses agissements a Kolda et a goree.D’accord qu’on peut se rectifier a tout moment de sa vie, se présenter en imam rien que pour avoir une autorité qui permet de faire de la demagogie,tromper des citoyens, faire du chantage a l’état via la senelec,c’est honteux. Il a réussi car il a été copte membre du comite de suivi pour le plan taakal et maintenant il vise la cosec…Quant a notre narrateur marabout, M.FAYE, il est tellement contre M.WADE et le gouvernement qu’i ne s’en cache pas. Lors de l’émission interactive ‘’wakh sa khalaat’’, tous ceux disent du bien sur les actions du gouvernement, il les bloque et s’il te reconnait il te donne un carton noir. En écoutant l’emission, tu as l’impression que tout le monde est contre l’etat, cest un vrai nevrose.Même la manière de poser le débat est tendantieuse.Bref il suit la ligne éditoriale de sud Fm et il a le droit même si, peut être il en est oblige, bien que IBRAHIMA ETHIA, assure déontologiquement le même boulot.. Ou il y’a contradiction, c’est qu’en même temps il se prend pour un islamologue et un vrai musulman.AL MOUNAFIHOONA WAL MOUNAFIHAATI, est un exemple type d’un nafik.
Nos bonnes valeurs doivent avoir des gardiens parmi lesquels les religieux, l’état ne peut que créer les conditions de la paix et des actions républicaines. Attention a ces aveugles de l’esprit qui occupent les médiats pour faire leur sale besogne.
BAABILI BALDE.mouv.int.ndorna@hotmail.fr.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter