Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



"La démocratie ne correspond pas à notre histoire" (Mouvement Nittu Degg)

Le mouvement "Nittu Degg" pour la restauration des valeurs a tenu une conférence de presse ce jeudi 15 avril au siège de FSD Cheikh Bamba Dieye, qui a pour thème : "Démocratie Baaxul".



"La démocratie ne correspond pas à notre histoire" (Mouvement Nittu Degg)
Face à la presse, les membres du mouvement "Nittu Degg" se disent déterminés à mener le combat pour la restauration des valeurs. D'ailleurs selon le mouvement, la démocratie appliquée au Sénégal est importée et elle n'est pas adéquate pour notre pays.
 
"Le mouvement "Nittu Degg" qui a toujours mené des combats de principe et de valeur à savoir la lutte pour la libération des présumés terroristes. l'exemple d'imam Alioune Badra Ndaw, les jeunes détenus de Colobane pour ne citer que ceux-là. Après une observation lucide de la société sénégalaise nous avons constaté avec beaucoup d'amertume l'échec de notre modèle politique depuis 1960 en passant du multipartisme de Senghor vers Diouf jusqu'à la libéralisation de la liberté d'expression par Me Wade. Tous ces aspects montrent l'échec de notre démocratie au Sénégal : Notre démocratie n'est pas bonne pour nous", a déclaré Pape Moussa Sow, chargé de communication du Mouvement "Nittu Degg".
 
Il poursuit : "le mouvement, comme tous ces combats, réitère son engagement résolu avec une détermination inébranlable d'une volonté sans faille à mettre à nu les limites d'une démocratie qui ne correspond pas à notre histoire en tant que peuple".
 
  De l'avis du porte-parole du mouvement Nittu Degg, il ne faut pas au Sénégal, une démocratie qui a oublié tous nos acquis sociaux culturels et surtout religieux. "Mais une démocratie qui enrichit des émérites", a-t-il soutenu.
 
À l'en croire, le Sénégal doit s'inspirer de nos valeurs et croyances religieuses.
"A nos jours l'heure est à la réflexion d'un nouveau modèle de société sénégalaise qui mettra au même pied d'égalité tous les citoyens, modèle qui mettra en avant nos valeurs et nos croyances socio-culturelles et religieuses", a-t-il indiqué.

Moussa Ndongo

Jeudi 15 Avril 2021 - 15:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Mai 2021 - 22:36 Conseil des ministres de ce mercredi 12 mai