Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La presse étrangère "se moque" du ministre Abdou Karim Sall, sa porte-parole parle de ‘protocole’



Dimanche dernier, lors de la célébration de la Journée de l’Arbre, le ministre sénégalais de l’Environnement, Abdou Karim Sall sacrifié à la tradition en plantant un arbre.  Sauf que la manière n'y était pas. A la surprise générale, on voit M. Sall, habillé en costume cravate et debout sur une natte pour sacrifier à la tradition. Boum ! Et l'image a fait le tour du web, suscitant l'indignation et l'ire de plusieurs internautes qui ont exprimé leur mépris par la satire. D'autres pour le rabrouer sont allés chercher des photos du président Rwandais Paul Kagamé avec ses concitoyens entrain de nettoyer la ville de Kigali.

Mais, l'erreur communicationnelle du ministre de l'Environnement n'est toujours pas rangée aux oubliettes.  En effet, dans un article, paru sur le site observers.france24.com, l'on se demande si " Ce ministre sénégalais a-t-il eu peur de "se salir" en plantant un arbre ?", Partageant ainsi, les commentaires et publications des personnes qui jugent "ce comportement absurde du ministre" :  "Il sera enterré sans la natte. Du sable sera jeté sur son linceul. L'a-t-il oublié ?", note l’une d’elles. Des internautes ont regretté que le ministre mette les pieds sur une natte, un type de tapis normalement utilisé au Sénégal pour prier.

D’autres ont estimé que l’image est révélatrice d’une forme d’hypocrisie : "Ça veut dire qu'il est là pour faire acte de présence et non [pour] un engagement pour la cause environnementale".
Un "petit faux pas" non représentatif de l’attitude générale du ministre, selon une porte-parole

Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24, une porte-parole du ministère de l’Environnement sénégalais regrette cette polémique et annonce que le "protocole" sera modifié pour que ce "petit faux pas" ne se reproduise plus.

Selon elle, le ministre n’a pas demandé que ce tapis soit apporté : "Il était là comme le prévoit le ‘protocole’ de cette cérémonie tenue dans le ministère à l’occasion de la Journée de l’arbre, lors de laquelle le ministre a planté trois jeunes plants".

Elle indique que le ministre n’a pas particulièrement cherché à préserver sa tenue d’éventuelles taches et n’en a pas fait la demande, malgré un rendez-vous programmé avec le président de la République plus tard dans la matinée.


 

Fana CiSSE

Jeudi 8 Août 2019 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter