Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Brésil fête aussi son carnaval sur les réseaux sociaux

Le carnaval au Brésil est devenu un événement aux retombées planétaires. Cette année, les réseaux sociaux sont là pour donner un coup de pouce supplémentaire à l’effervescence. C’est sur Twitter, Facebook, YouTube et Google+ que se prépare aussi l’une des fêtes les plus populaires du monde. Elle débutera le 18 février pour ceux qui pourront en profiter sur place ou voudront la suivre de loin. Voyage virtuel au pays de la samba…



Le Brésil fête aussi son carnaval sur les réseaux sociaux
Au Brésil, on dit que l'année commence au mois de mars. Car juste après les vacances scolaires de janvier, le carnaval occupe tout le mois de février, avec ses défilés et cortèges de rue qui attirent des millions de personnes partout dans le pays. Pendant 4 jours, voire plus dans certaines régions, des Brésiliens issus de tous milieux sociaux s'unissent tout simplement pour faire la fête, emmenés par le rythme des percussions des batucadas. Cliché oblige, le carnaval brésilien reste l’un des plus grands atouts culturels du pays, car les retombées économiques sont conséquentes. En 2011, à Rio, les 730 000 touristes qui ont participé aux défilés ont laissé 528 millions de dollars. Le carnaval de Rio de Janeiro et son défilé demeurent les plus connus à l'étranger, mais les cortèges de rue à Recife, Salvador et d'autres capitales dans le nord-est du pays deviennent de plus en plus populaires de l'autre côté de l'Atlantique.
Sur Twitter, la compétition entre les écoles de samba a démarré
Les principales écoles de samba de Rio se préparent toute l'année pour le défilé du dimanche 19 et lundi 20 février. Sur Twitter, toutes possèdent un compte officiel, pour faire passer leurs messages à la communauté des favelas qui organisent le spectacle. L'école Mangueira, l'une des plus populaires du pays, possède plus de 8000 abonnés. Le réseau sert aussi à diffuser des liens, avec des photos des répétitions ou des vidéos réalisées dans le bâtiment où les artisans préparent pendant des mois les costumes pour le grand jour. Sur Twitter on trouve également des vidéos et des informations sur le célèbre cortège qui aura lieu à Recife, connu comme Galo da Madrugada (Le Coq du Petit Matin), considéré comme le plus grand défilé du monde en nombre de participants. Ici, plus de 1,5 million des personnes s'entassent dans les rues pour faire la fête au son du frevo, rythme frénétique typique de Recife et du carnaval de Pernambuco.
Google Plus, 24h sur 24 à Salvador
Google profite également du carnaval pour promouvoir ses hangouts, ou vidéo-bulles, sorte de vidéoconférences gratuites. Selon Esteban Walther, directeur de marketing pour l’Amérique Latine, l'entreprise maintiendra un espace VIP pendant le carnaval à Salvador, capitale de l'état de Bahia, pour transmettre les interviews de célébrités et diffuser des vidéos en direct de la fête sur une chaîne disponible sur YouTube. Les internautes qui possèdent un profil sur Google+ pourront participer à ce chat en cliquant sur ce lien, disponible en 25 langues pour 200 pays. Sur Orkut, le réseau Google très prisé au Brésil, il y aura également une chaîne dédiée au carnaval, où les utilisateurs pourront interagir et commenter les vidéos qui seront retransmises en direct sur YouTube. L’idée, explique Esteban, est de faire interagir les internautes entre Orkut, Google Plus et YouTube pendant les six jours de carnaval à Salvador. Une application sera disponible pour les smartphones également. « Nous voulons créer une vraie expérience sociale », dit M. Walther, « et il n’y a pas d’expérience plus sociale que le carnaval à Salvador. »
Sur Facebook, les Brésiliens se lâchent
La croissance du réseau social dans le pays inspire les événements les plus inattendus. Cette année, le site www.jacotei.com.br, a proposé un concours de costumes, ayant pour récompense des places pour assister aux défilés de Rio dans un espace VIP, dont le prix frôle 500 euros par nuit. Le vainqueur a été celui qui a eu le plus de 'likes' sur son profil sur Facebook. C'est le cas de l'internaute Marli Cavalcante qui vit à Bom Jesus dos Perdoes, une petite ville située dans l'état de Sao Paulo. Elle a participé au concours, déguisée en chanteuse des années 30 (voire la photo). « Je n’avais pas la moindre chance de gagner, il y avait des gens qui avaient 2000 amis », rigole-t-elle. Cette année, Marli et d’autres internautes brésiliens comptent aussi partager leurs photos et vidéos de la fête avec leurs amis. « Nous avons un beau carnaval ici dans les rues, avec des groupes musicaux, des géants… Je vais enregistrer tout ça et tout publier sur Facebook », dit-elle. Sur le réseau, d'autres internautes ont déjà commencé à publier des photos et affiches de la fête. Le risque maintenant pour eux est de se voir tagger dans des situations compromettantes. Car pendant le carnaval, malgré les efforts des autorités brésiliennes, tous les excès sont au rendez-vous...
 
Visite virtuelle du Brésil pendant le carnaval
Embratur, l'agence du gouvernement brésilien chargée de la  promotion du tourisme dans le pays, mise également sur les réseaux sociaux pour attirer encore plus de visiteurs. L'agence vient donc de lancer pour l’occasion une application pour Facebook qui s'appelle My Carnaval. Elle permet aux internautes de simuler une visite virtuelle à Rio, Recife et Salvador. L'utilisateur pourra, également, inviter ses contacts sur Facebook à participer  à ce tour, explique Thiago Diniz, responsable de la communication digitale pour Embratur. «L'idée de cette application  est de simuler une visite au Brésil et aux endroits les  plus intéressants pendant le carnaval, dans ces trois villes. On profite de l'envie du touriste d'être ici, en lui proposant de partager son expérience avec ses amis du réseau», dit-il. L'outil sera disponible en anglais et espagnol pendant la durée du carnaval.
Le saviez-vous :
Environ 153000 européens et 7390 français étaient au Brésil pendant le carnaval en 2011, selon Embratur.

 
RFI


Dimanche 19 Février 2012 - 12:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:27 Sadio Mané va se marier avec une tunisienne

Vendredi 19 Octobre 2018 - 17:05 Neymar rompt avec sa copine