Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Burkina dit avoir identifié le commanditaire des attaques de Ouagadougou

Selon les autorités du Burkina Faso, le commanditaire des attaques du 15 janvier 2016 à Ouagadougou serait le Malien Ould Nouiny, alias El Hassan, émir du groupe al-Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar. Son nom a été dévoilé par le chef d'état-major adjoint de la gendarmerie burkinabè au cours d'une conférence de presse vendredi 24 mars. Le chef des opérations, Mimi Ould Baba Cheickh, et le transporteur du matériel, Ibrahim Ould Mohamed, impliqué également dans l'attaque de Grand-Bassam, sont deux anciens pensionnaires du site des réfugiés de Mentao, au nord du pays, selon les enquêteurs. Ils sont actuellement entre les mains des forces de sécurité maliennes.



Ancien pensionnaire du site des réfugiés de Mentao, au nord du Burkina Faso, Mimi Ould Baba Cheickh est considéré comme le chef des opérations des attaques du 15 janvier 2016 contre le café Capuccino et le Splendid Hôtel qui avaient fait une trentaine de morts. Tout serait parti d'une rencontre avec Mohamed Ould Nouiny, alias El Hassan, un adjoint de Mokhtar Belmokhtar.
 
« Mimi Ould Baba Cheickh affirme qu’il a été présenté au nord du Mali à Mohamed Ould Nouiny, alias El Hassan, adjoint de Belmokhtar, le responsable du groupe al-Mourabitoune, pour un projet d’attaque sur Ouagadougou, a expliqué le colonel Serge Alain Ouédraogo, chef d'état-major adjoint de la gendarmerie nationale, lors d’une conférence de presse vendredi. Donc suite à son adhésion pour ledit projet contre une promesse d’une prime de dix millions, il s’est rendu quelques semaines avant l’attaque à Ouagadougou pour une mission de repérage de potentielles cibles. Les sites repérés, visités, photographiés et filmés sont le café-restaurant Capuccino, le restaurant Le Verdoyant et la devanture du Splendid Hôtel. »
 
Une fois le site choisi, Mimi Ould Baba confie le transport du matériel et l'équipement à l'un de ses lieutenants, Ibrahim Ould Mohamed, contre une somme de plus d'un million de francs CFA. « L’armement et le matériel de l’attaque ont été soigneusement dissimulés dans un pneu de camion semi-remorque. Ibrahim Ould Mohamed a pénétré le territoire burkinabè le 5 janvier 2016 avec l’armement », a-t-il également affirmé.
 
Le chef des opérations et le transporteur de la logistique des attentats sont entre les mains des forces de sécurité maliennes. De retour du Mali, les enquêteurs ont interpellé plusieurs personnes ayant été en contact avec les terroristes. De son côté, le Malien Ould Nouiny, alias El Hassan, est toujours recherché.

Rfi.fr

Samedi 25 Mars 2017 - 07:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter