Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le PDS écrit à Antoine Diome et exige d'être associé à l'audit du fichier électoral



Le PDS écrit à Antoine Diome et exige d'être associé à l'audit du fichier électoral
Le Parti démocratique sénégalais (PDS), qui ne prend pas part au Dialogue national a saisi, ce mardi 05 janvier, par lettre, le ministre de l'Intérieur pour réclamer une place dans le processus d'audit du fichier électoral.

"Monsieur le Ministre de l’Intérieur, le jugement de l’histoire est implacable. Le Parti Démocratique Sénégalais voyant que le FRN était instrumentalisé à des fins politiques pour justifier
l’entrée au gouvernement d’une frange de l’opposition qui était membre de ce front, sous le couvert de ce dialogue, a quitté le FRN à l’époque. Aujourd’hui, l’histoire lui a donné largement raison sur
les véritables motivations de cet appel au dialogue
", a tenu à rappeler le Dr Cheikh Dieng, Secrétaire général national adjoint Chargé des Elections.

Selon ce dernier, qui a signé le communiqué, "le fichier électoral ne peut garantir la transparence que si les formations politiques sont associées à son élaboration, en particulier le parti d’opposition le
plus représentatif du pays, en l’occurrence le PDS, seul parti fort d’un groupe parlementaire d’opposition au sein de l’assemblée nationale
".

Et "qu'En conséquence, le PDS réclame une place pleine et entière dans le processus d’audit du fichier électoral et de réforme des lois électorales, en dehors de toute coalition de partis. En effet,
l’ensemble des partis politiques présents à l’assemblée nationale, et qui ont donc fait la preuve de leur représentativité électorale, devraient être représentés au moins par deux (2) membres au sein de la commission chargée du pilotage de l’audit
"







 

AYOBA FAYE

Mardi 5 Janvier 2021 - 19:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter