Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Venezuela rapatrie un rocher sacré rendu par Berlin

Vingt-deux ans après avoir quitté le Venezuela, un rocher sacré de la communauté amérindienne Pemon est en train d’être restitué par l’Allemagne. Il faisait l’objet d’un litige entre les deux pays.



Le rocher Kueka, ce qui signifie « grand-mère » en langue Pemon, avait été offert en 1998 par l’ancien président vénézuélien Rafael Caldera à Wolfgang von Schwarzenfeld, un artiste allemand. Ce dernier n’avait ensuite pas tardé à le faire extraire du parc national Canaima, dans le sud du Venezuela, région habitée par la communauté Pemon, pour le faire transporter en Allemagne.

Taillé, puis poli, le rocher sacré Kueka a ensuite été exposé dans le parc berlinois Tiergarten, dans le cadre d’un projet rassemblant des roches archéologiques. À l’époque, l’ambassadeur allemand à Caracas avait invité des Pemons à se rendre à Berlin pour comprendre le projet entrepris. Et c’est ce lundi que cet immense rocher qui pèse près de 30 tonnes a quitté ce parc pour entreprendre un long périple qui doit le mener jusqu’au Venezuela.

L'opération a consisté à hisser le rocher Kueka pour le placer sur la plateforme d'un camion.  « La restitution du rocher sacré du peuple Pemon a commencé », a écrit sur Twitter Jorge Arreaza, ministre des Affaires étrangères de Nicolas Maduro. Ajoutant que son voyage « jusqu'en terre vénézuélienne » devrait prendre « plusieurs 

La repatriación de la Abuela Kueka, 22 años despues, es producto de un acuerdo amistoso, la constancia del pueblo Pemón y del esfuerzo del Gobierno Bolivariano del Presidente @NicolasMaduro. Serán varias semanas de viaje desde Berlín, hasta Santa Cruz de Mapaurí.

Après des années de litiges, de manifestations de la communauté Pemon devant l’ambassade allemande à Caracas, comme en 2012, et de longues discussions, les autorités vénézuéliennes sont parvenues à un accord à l’amiable avec l’Allemagne.

Ce rocher considéré comme sacré par la communauté Pemon devrait retrouver sa place dans le parc national Canaima. Un soulagement pour cette communauté pour qui ce rocher de jaspe est en quelque sorte la grand-mère et le grand-père du peuple Pemon.

RFI

Mardi 21 Janvier 2020 - 16:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter