Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le ministre Oumar Gueye répond à la Cedeao: "S'il n’y avait pas ce parrainage on aurait assisté à 139 candidatures"



Le porte-parole du Gouvernement, Oumar Guéye a réagi à la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO de recommander à l’Etat du Sénégal de supprimer la loi sur le parrainage dans un délai de 6 mois. Selon le ministre : « s’il n’y avait pas ce parrainage on aurait assisté selon les estimations à 139 candidatures en une seule journée pour voter », a-t-il soutenu ce jeudi, face à la presse. Avant de se déclarer  « que le Sénégal est un pays de démocratie éprouvée en matière d'élections. »

Mieux, le ministre Oumar Gueye prend exemple sur d'autres pays qui disposent d'un système de filtre pour les élections.  « Tous les grands pays démocratiques du monde ont leur système de filtre pour les élections. Y  en a pas un seul qui n'a pas de filtre.  Le parrainage existe partout. Et certains le font dans la plupart avec les grands électeurs, tels que les maires et les députés. Et ici ce qui a été choisi c'est le parrainage citoyen pour ne pas exclure les populations qui en mesure de voter ».
 
Et pour évoquer la légalité du parrainage au Sénégal, le ministre Oumar Gueye de se défendre en ces termes : « le parrainage a été évoqué lors du dialogue politique, au dialogue social et a aussi fait l'objet d'une loi à l'Assemblée nationale. Donc, du point de vue légal, ce parrainage est plus que légal par rapport à notre Constitution et législation. Il a été demandé pour quelqu'un qui veut être candidat d’avoir au moins 0.8 % de l'électorat soit 52. 000 répartis dans les 14 régions ce n’est pas énorme », brandi-t-il.
 


Fana CiSSE

Jeudi 29 Avril 2021 - 15:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter