Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les causes du décès de Maradona révélées

Près d’un mois après la disparition de Diego Maradona, les examens sur le corps de l’Argentin n’ont décelé aucune trace de drogue ou d’alcool. Mais pas non plus de traces de médicaments pour traiter sa maladie, contrairement à des substances luttant contre les troubles psychiques.



Cette réponse autour du décès de Diego Maradona était attendue. Le 23 novembre, l’icône argentine perdait la vie. Après le temps du recueillement, des interrogations se sont rapidement posées sur les circonstances du drame. Mardi soir, le parquet argentin a rendu son verdict: Diego Maradona n’est pas décédé des suites de l’alcool ou de drogues.

Un œdème pulmonaire en cause, l'imbroglio autour de son traitement
Comme relayé par l’agence de presse locale Télam, c’est bien "un œdème pulmonaire aigu secondaire à une insuffisance cardiaque chronique exacerbée" qui a causé la mort du Pibe de Oro. Une "cardiomyopathie dilatée" a été trouvée dans son corps, entraînant une diminution de la quantité de sang éjectée à chaque battement de son cœur, qui pesait à son décès le double du poids normal.

De plus, il est indiqué qu’aucun traitement ne lui avait été prescrit pour soigner son problème cardiaque et que la maison où il a passé la fin de sa vie a été jugée inappropriée vu son état après l’opération. Certains éléments présents dans des médicaments luttant contre des troubles psychiques tels que l’anxiété et la dépression ont néanmoins été retrouvés dans le corps de Diego Maradona.

Une des filles Maradona s'en mêle
Un des enquêteurs a ainsi déclaré que le vainqueur du Mondial 1986 s’est vu administrer "des médicaments psychotropes mais aucun médicament pour sa maladie cardiaque". Voilà ce qui a de quoi laisser planer le trouble autour des circonstances de la disparition de l’icône et maintenir le doute à propos d’une éventuelle responsabilité médicale, notamment de son médecin Leopoldo Luque, déjà mis en cause.

Auparavant, l’une des filles Maradona, Gianinna, avait exprimé sur Twitter sa colère autour des circonstances supposées du drame, quelques jours après son fils: "Tous ces fils de *** espérant que l’autopsie de mon père révèle drogue, marijuana et alcool. Je ne suis pas médecin et je l’ai vu très enflé. La voix robotique. Ce n’était pas sa voix."

RMC Sport 

AYOBA FAYE

Mercredi 23 Décembre 2020 - 11:48


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter