Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Malversations supposées au Coud: le procureur renvoie les "casseroles" de Cheikh Oumar Hann à l'Ofnac



Saisi par le ministre de la Justice Me Malick Sall afin d'éclairer la lanterne des Sénégalais sur la publication du rapport de l'Inspection Générale de l'Etat (IGE) dans les médias, faite suite aux révélations de BBC, le procureur Serigne Bassirou Gueye a fait face à la presse, ce mardi. Le Chef des poursuites n'a pas seulement évoqué ce premier sujet. Il s'est également exprimé sur le "fameux" rapport de l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), qui incrimine le Centre des œuvres universitaires (Coud), sur des malversations opérées sur des marchés,  sous le magistère de l'actuel ministre de l'Enseignement supérieur, de recherche et de l'innovation.

Pour le Procureur, l’exploitation du rapport les a mis face à des difficultés assez sérieuses, faisant ainsi la « lecture innocente et utile de la 11ème et de la dernière page du rapport qui a été effectuée ». 

"L’enquêteur dit relativement au détournement de 82 millions, les responsables sont : le directeur du Coud, le régisseur, chef du service d’approvisionnement et l’agent comptable.  Il dit que c’est le chef du service de l’approvisionnement qui a encaissé l’argent au prés du l’agent comptable et a effectué les dépenses ", fin de situation .

Le maître des poursuites de faire comprendre aux journalistes  que ce rapport qui impute des détournements finit par établir " que l’argent a été reçu et a été dépensé", avant d'ajouter qu'en matière judiciaire il y’a un principe sacro-saint en matière pénale dite contradictoire.  De ce point de vue,  Serigne Bassirou Gueye affirme, qu'en ce qui concerne le montant de 127 millions, la personne sur qui pèse la charge a été entendue. 

Cependant, relativement au montant de 82 millions ou 89 millions selon la page du rapport, le procureur affirme que "le directeur du Coud Cheikh Oumar Hann n’a malheureusement pas été entendu . Mieux, il révèle que le rapport ne lui a pas été encore communiqué de même que les personnes qui étaient en charge d’exécuter le dit marché. 

Ainsi, comme l’indique  le maître des poursuites le montant qui est tantôt 82 millions ou 89 millions annonce, que c’est sur cette base qu’il a décidé de faire un retour du rapport à l’envoyeur. C'est-à-dire le rapport sera retourné à  L’Ofnac pour « être utile », c’est à dire  pour que le principe contradictoire soit respecté.

Fana CiSSE

Mercredi 12 Juin 2019 - 18:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter