Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mobilisation de BBY à Pikine : Abdou Karim Sall démonte Ousmane Sonko



Mobilisation de BBY à Pikine : Abdou Karim Sall démonte Ousmane Sonko
La coordination des départements de Pikine, dans la banlieue dakaroise, a organisé une Assemblée générale de remobilisation ce dimanche 21 mars 2021. A l’occasion, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable, par ailleurs, Coordonnateur des Cadres Républicains de Pikine, s’est prononcé sur l’affaire de mœurs Adji Sarr-Ousmane. Abdou Karim Sall s’est attaqué au leader de Pastef Les Patriotes dénonçant son comportement. « Après le discours d’apaisement du président Macky Sall, Sonko se permet de se pavaner dans les rues de Dakar », a-t-il pesté.

« Nous avons tous suivi avec intérêt les événements post plainte de Adji Sarr contre le leader de Pastef, Ousmane Sonko. Nous avons également écouté, Son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République, s'adressant au peuple sénégalais. Nous avons à cette occasion, eu droit à un discours, eu droit à un discours responsable et d'apaisement », a déclaré le Responsable APR (Alliance pour la République) à MBAO.

« En revanche, a-t-il regretté, malgré ce discours salué par tous les sénégalais et contre toutes attentes au lieu de raser les murs compte tenu de la gravité du crime qu'on l'accuse, Ousmane Sonko se permet de se pavaner dans les rues de Dakar, comme pour exhiber son trophée des 11 morts suite à son appel à la résistance et à l'insurrection ».

Abdou Karim Sall a accusé Sonko d’être le commanditaire du saccage des organes de presse : « Il multiplie les visites, tenez-vous bien, mêmes dans les locaux des organes de presse dont lui-même a commandité le saccage », a-t-il avancé.

Ajoutant que : « Dans le même sillage, on nous apprend qu'il a taillé bavette avec le guide religieux Ahmed Khalifa niasse que lui-même s'est permis d'insulter publiquement de sa propre bouche après l'avoir traîné dans les caniveaux. Eh bien ! Ça c'est du Sonko avec sa capacité extraordinaire de changer de discours et  de complément en un temps record ».

Abdou Karim Sall a tenu à prévenir Ousmane Sonko qui avait annoncé lors de sa dernière sortie une deuxième vague « meurtrière » que lui et ses camardes de BBY n’accepteront plus cette situation. 

« Dans son projet de destruction massive, comme pour dire au Sénégalais qu'il ne regrette rien de ce qui s'est passé dont il est le seul et unique responsable, il nous annonce que la deuxième vague va être plus meurtrière. Nous ne pouvons plus accepter, justement par ce que ce n'est pas acceptable; Qu'à chaque fois qu'un avocat décide  de défendre un autre Sénégal par ce que n'étant pas convaincu que Ousmane Sonko n'est blanc comme neige, sa maison soit saccagé puis brûlée ;  Qu'à chaque fois qu'un groupe de presse ne prend pas fait et cause pour Ousmane Sonko dans une affaire qui l'oppose avec un autre citoyen sénégalais, que ses locaux soient saccagés et les véhicules des journalistes brûlé ;  Qu'à chaque fois qu'une presse en ligne décide d'être à égale distance des parties dans l'affaire qui l'oppose à Adji Sarr, que ces journalistes fassent l'objet de menace de mort et soient pourchassés comme des mal propres », a prévenu M. Sall 

Qui a poursuivi : « Sonko nous dit dans une de ses déclarations que la peur a changé de camp. N'est-ce pas là un aveu de taille que la peur au moins était dans son camp. Eh bien je vous confirme que la peur est toujours dans son camps pour la simple est bonne raison notre ami a toutes les raisons d'avoir peur ».

Le ministre de répondre à Sonko qui accuse l’Etat de « complot » suite à l’éclatement de ce dossier : «  Quand on vous accuse d'un crime aussi grave que le viol et tout ce que vous avez comme ligne de défense est de faire croire à un complot c'est par ce que vous avez perdu la sérénité. La peur est donc bien dans votre camp », a-t-il conclu.

Aminata Diouf

Dimanche 21 Mars 2021 - 21:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter