PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Mohamed Diamé : « Comment le décès de mon Père m’a aidé à devenir un homme et ... »

Mohamed Diamé n’a pas connu une jeunesse facile. A l’âge de 13 ans, le jeune homme perd son père au moment où il avait plus besoin de lui. Mais, ce malheureux événement a poussé le garçon à devenir un homme mais aussi un footballeur professionnel.



Mohamed Diamé : « Comment le décès de mon Père m’a aidé à devenir un homme et ... »
Le milieu de terrain de Newcastle fait une assez bonne saison avec son club. En effet, Mohamed Diamé est performant en club et les supporters l’aiment bien. Mais le joueur a souffert avant d’en arriver là. 
C’est à l’âge de 13 ans qu’il a perdu son père Adama Diamé qu’il aimait tant. Mais, ce décès a aidé l’enfant à prendre sa vie en main : « Il avait un cancer et quand il a vu que la situation ne s’améliorait pas, il a préféré aller au Sénégal pour y passer le reste de ses jours. Je n’étais pas là et ce fut un moment triste de ma vie. Mais cela m’a aidé à devenir un homme. J’ai toujours ce sentiment, surtout quand je vais à l’intérieur du terrain. Tout le temps, je pense à lui, avant le match. Cela m’a motivé pour devenir un footballeur professionnel et s’occuper de ma famille », a révélé le sénégalais dans une interview publiée sur le site officiel de son club Newcastle.

Voir Diamé regarder le ciel avant de franchir les lignes des terrains de football est fréquent pour ceux qui suivent les matchs du joueur. Ce geste anodin a une explication très profonde, car c’est un moment de recueillement. Selon lui, cela lui permet de se souvenir de son défunt père et le libère : « Avant chaque match, quand je passe la ligne, je regarde le ciel et je pense à lui. C’est triste, mais je vis ça maintenant. Avant chaque match j’ai ce moment où je pense à lui, après je jouerai mon jeu tranquillement », a fait savoir l’ancien « Lion » de la teranga.  

Maintenant, il s’épanouit à Newcastle ou il est très aimé des fans qui scandent son nom durant les matchs. Une considération qui ne laisse pas insensé le jouer de 30 ans.
« Cette chose que tu ressens à l’intérieur quand tu entends les fans (acclamer son nom), c’est incroyable. Quand tu interceptes la balle, immédiatement tu as envie d’en intercepter encore. Parfois tu es fatigué, mais, tu sais que tu dois continuer. Quand tu vois ta mère, la famille te regarder jouer, tu te sans mieux. Jouer au football change beaucoup de chose dans ta vie », s’est persuadé le natif Créteil (France).         

​Pour rappel, Momo Diamé a arrêté sa carrière internationale avec l’équipe du Sénégal depuis mars 2017. Il a  joué son premier match officiel avec le Sénégal contre le Cameroun le 26 mars 2010 à Dakar.

Assane Walo Gueye (Stagiaire)

Mercredi 14 Mars 2018 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter