Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nigeria: «Cette offensive du groupe EI dans la forêt de Sambisa est une nouveauté»

L'incertitude plane toujours autour de la mort d'Abubakar Shekau, le leader du Jas (Boko Haram), dans les affrontements du mercredi 19 mai. Mais cette affaire révèle la guerre ouverte à laquelle se livrent cette organisation et le groupe État islamique dans cette région du Nigeria. Vincent Foucher, chercheur au CNRS, revient sur cette rivalité des deux groupes jihadistes dans le Sahel.



Le mercredi 19 mai, la branche locale du groupe État islamique a mené une importante offensive dans la forêt de Sambisa, refuge d’Abubakar Shekau et de ses hommes. Le leader du Jas aurait été grièvement blessé, certaines sources affirmant même qu'il serait mort. Aucune confirmation, ni de la part de son mouvement, le Jas - historiquement Boko Haram - ni de la part du groupe État islamique, ou encore des autorités nigérianes. Mais la prudence reste de mise. Ce ne serait pas la première fois que son décès est annoncé.
 
En attendant d’y voir plus clair, cet affrontement entre les deux groupes islamistes met la lumière sur cette rivalité qui les oppose. Pourquoi les hommes du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest ont tué, ou tenté de tuer le chef de Boko Haram ? Une question que David Baché a posée à Vincent Foucher, chercheur sur le Nigeria et Boko Haram au CNRS et au Laboratoire les Afriques dans le monde.


Dimanche 23 Mai 2021 - 14:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter