Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PDS: Abdou Aziz Diop révèle l’origine du différend entre Wade et Oumar Sarr



Abdou Aziz Diop, un des frondeurs, du Parti démocratique sénégalais (Pds) se réclame toujours de la formation, malgré la publication de la lettre circulaire de Abdoulaye Wade actant leur exclusion. S’exprimant sur la Rfm, il a, par ailleurs, révélé l’origine du différend entre Wade et son lieutenant.

« Nous sommes toujours dans le Parti démocratique sénégalais. Je ne commente pas cette note circulaire car c’est trop bas par rapport au niveau de Abdoulaye Wade. Une démission, elle est volontaire, on ne peut pas la forcer. Avant de faire une circulaire, il faudra d’abord une décision. Wade n’a pas écrit cette circulaire », a d’emblée déclaré M. Diop sur la Rfm.

Le Directoire provisoire de « L’Alliance Suqali Soppi » qui s’est réuni le 23 novembre 2019 considère la « note circulaire » attribuée au Secrétaire Général National comme nulle et non avenue, lit-on dans la note transmise à la presse.
 
Cette note, décousue, mal rédigée, comportant de graves fautes de syntaxe et de forme, massacrant les dispositions des statuts de notre parti, le PDS, ne peut émaner de Me Abdoulaye Wade, connu pour la finesse de ses propos et la justesse de son écriture.
 
Dans cette note, il est reproché à Oumar Sarr d’avoir participé à l’ouverture du dialogue national sans avoir eu l’autorisation du parti, alors qu’aucune instance du parti ne s’est jamais réunie pour statuer sur notre participation au dialogue national. 

Mais, Abdoul Aziz Diop estime que  « le problème a démarré le jour où Wade avait demandé à Oumar Sarr de lui rédiger un discours lors d’un comité directeur. Et quand il a remis le discours à Wade, Karim l’a menacé de le séparer de son père.

Toujours dans ce sens, M. Diop ajoute : « Pendant 8 ans, Omar Sarr s’est battu derrière Abdoulaye Wade. Vous n’avez jamais entendu Wade dire du mal de Oumar Sarr. Lui même il reconnaît que  Omar Sarr lui a obéi pendant 8 ans. Quand il partait au dialogue (dialogue national : ndlr), il était parti pour son propre compte. Et d’ailleurs, Wade avait dit que le PDS doit prendre part à ce dialogue, car c’est une occasion pour régler les problèmes politiques.Il a dit à Amadou Sall, je comptre sur toi pou convaincre Karim Wade ». 

Salif SAKHANOKHO

Lundi 25 Novembre 2019 - 10:38




1.Posté par Leuk le 25/11/2019 14:27
Il faut arrêter ce tohu-bohu là, à travers les médias
Vous saviez bien où comment et quand parler au Président Wade.
Cela dit, les flèches sur Karim Wade, cela relèvent du délire, sans importance sinon ridiculiser davantage ceux dont elles émanent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter