Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pape Diop s’érige contre le chômage et le sous-emploi des jeunes

Le président du Sénat, Pape Diop a lancé un appel, ce lundi à l’ouverture du Forum du premier emploi, à inverser la tendance dans le domaine du chômage et du sous-emploi des jeunes, une situation qui s’installe et à laquelle le pays est confronté.



Pape Diop s’érige contre le chômage et le sous-emploi des jeunes
L’ex-maire de Dakar présidait l’ouverture officielle de cette manifestation organisée par le Mouvement Des Entreprises du Sénégal (MEDS). Cette rencontre s’étale sur deux jours et a pour objectif d’aider les jeunes diplômés et les ouvriers spécialisés, à trouver une première expérience professionnelle.

Le président du Sénat reconnaît que cette situation de chômage et de sous-emploi n’épargne aucune couche socioprofessionnelle, et il reste établi qu’elle se pose avec beaucoup plus d’acuité aux jeunes demandeurs d’emploi, c'est-à-dire aux diplômés sans expérience professionnelle qui arrivent sur le marché du travail.

A en croire Pape Diop, ce Forum de l’emploi est important parce que la question de l’emploi est devenu, aujourd’hui, un enjeu national compte tenu de l’ampleur du chômage. Selon de récentes études, "le taux de chômage est de 16% au niveau national avec un taux du sous-emploi urbain de 25,6% et qui atteint même 27,7% à Dakar ».

L’ex-président de l’Assemblée nationale a tout de même reconnu les efforts consentis par le pouvoir en place dans la recherche de stratégies pour trouver une solution à la problématique de l’emploi des jeunes. Pour lui, « après la création de l’Agence nationale pour l’emploi des Jeunes, le Service de la main-d’œuvre, principal service public de l’emploi au Sénégal, a été redynamisé et prend de plus en plus de l’importance sur le marché ».

A l’en croire, « le Haut Conseil de l’emploi et de la formation ambitionne de créer un million d’emplois d’ici à trois (03) ans ». Il a fini par magnifier le rôle joué par le secteur privé national qui, selon lui, est engagé dans la croisade contre le chômage et le sous-emploi.


Mardi 13 Décembre 2011 - 01:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter