Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pénurie d'essence aux États-Unis: Colonal Pipeline redémarre, retour à la normale progressif

L’oléoduc de Colonial Pipeline, dont le fonctionnement a été piraté, a pu redémarrer. Après cinq jours de chaos aux pompes à essence, un état d’urgence déclaré dans quatre États - la Floride, la Géorgie, la Virginie et la Caroline du Nord -, la situation devrait bientôt revenir à la normale.



En quelques jours à peine, le piratage de l’oléoduc de Colonial Pipeline avait provoqué la panique. Les prix à la pompe à essence avaient flambé et les automobilistes s'étaient rués aux pompes. Résultat : les prix avaient atteint le niveau le plus haut depuis sept ans.
 
Mais ce mercredi 12 mai, les premiers camions citerne sont arrivés aux pompes à essence acclamés tels des héros. Depuis cinq jours, la majorité des stations-service étaient à sec dans les États du Sud, créant de longues files d’attente et parfois même des bagarres à la pompe.
 
Même si l’oléoduc de Colonial Pipeline, qui avait été cible d’un piratage informatique, a pu redémarrer, les automobilistes vont devoir être patients. Plusieurs jours vont être nécessaires pour réapprovisionner les stations-service. Or, ces derniers jours justement, la panique a conduit certains à faire des réserves plus que de raison, causant la pénurie, raconte un jeune homme de Caroline du Nord. Le gouverneur de Floride lui-même, Ron DeSantis, a appelé à plus de civisme pour ne pas faire empirer la situation.
 
Hackeurs russes
Cet oléoduc transporte 45 % de l’essence, du diesel et du kérosène américains depuis les raffineries du Golfe du Mexique vers la côte est américaine. Cette attaque a bien montré l’ampleur de la vulnérabilité des Américains, très dépendants au pétrole.
 
Joe Biden a pris des mesures exceptionnelles pour débloquer du carburant de l’armée, mais il pense aussi « long terme », et a rappelé mercredi la nécessité de former plus de jeunes en cybersécurité. Une attaque à peine voilée contre les hackeurs russes, même s’il ne les a pas expressément nommés.

RFI

Jeudi 13 Mai 2021 - 09:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter