Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Port Autonome de Dakar: CSTTAO de Mamadou GUÈYE quitte le pavillon COSENI dans la gestion de la logistique pétrolière et gazière.

Après plusieurs mois de guerre feutrée dans les eaux sénégalaises pour décrocher le juteux marché de la logistique pétrolière et gazière au niveau du Terminal du Port autonome de Dakar, un Consortium sénégalais d'investissement (COSENI) qui avait été mis en place pour la gestion de la concession de la plateforme, se déleste d’une de ses entreprises membres, CSTTAO de Mamadou GUÈYE. Que s'est- il passé ? Des zones d’ombres.



Port Autonome de Dakar: CSTTAO de Mamadou GUÈYE quitte le pavillon COSENI dans la gestion de la logistique pétrolière et gazière.
Un véritable serpent de mer se cache sur le terminal pétrolier et gazier du Port autonome de Dakar. La société CSTTAO du discret chef d’entreprise Mamadou GUÈYE vient de jeter l’éponge du Consortium d’entreprises nationales dénommée COSENI, selon des informations exclusives de Confidential Afrique.

Révélé en exclusivité par le magazine panafricain, dans une édition électronique datée mi août 2020, le retrait de la gestion de la plateforme logistique de l’armateur belge Sea Invest et du français Bolloré, avait suscité plusieurs questionnements dans le milieu portuaire.

Comment ce juteux marché pouvait-il échapper à ces deux mastodontes de la manutention?
Des sources autorisées consultées à l’époque par Confidentiel Afrique renseignaient que le Directeur général Aboubacar Sadikh Beye avait subi une pression tous azimuts du fait de sa position intransigeante à l’option de la préférence nationale. D’ailleurs, glisse une source bien informée, le Président Macky SALL appelait de tous ses voeux les adjudicataires sénégalais qui répondent aux critères de se regrouper au sein d’un Consortium aux couleurs nationales fortes pour gérer ensemble la concession de la plateforme logistique pétrolière lancée par le Port autonome de Dakar.

Le COSENI, porté sur les fonts baptismaux dans cette dynamique  et regroupant des sociétés comme ATOS, GLP, SLP, Senbase Logistics, TRAMAR, MLT, CSTTAO et le PAD se charge de la gestion et de l’exploitation de la plateforme logistique via Sénégal Supply Base. Un vent d’optimisme soufflait jusque là sur la plateforme. Le pavillon national prenait du cran et affichait des ambitions sérieuses dans la gestion de l’industrialisation de cette gigantesque plateforme logistique pétrolière et gazière, qui s’étend sur un domaine de 3ha. Avant le départ inattendu et tombé comme un couperet de l’entreprise CSTTAO de Mamadou GUEYE.

Que s’est-il passé ?
Selon des informations crédibles en possession de Confidentiel Afrique, la cohabitation des entreprises nationales au sein du COSENI n’est pas du tout aisée. Certaines même seraient sur le point de quitter le navire.  Pour l’instant, rien n’a filtré du côté du Consortium, qui semble depuis des semaines battre de l’aile. Dans le portage du capital du COSENI qui s’élève à 2,5 milliards FCFA, CSTTAO devrait libérer dès la constitution la somme de 75 millions de FCFA. Pour rappel, Sénégal Supply Base est la société d’exploitation mise en place par ce petit conglomérat d’entreprises nationales au niveau de la plateforme logistique pétrolière et gazière. Un coup dur pour le Directeur Général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sadikh BEYE, notent nos confrères de Confidential Afrique.

AYOBA FAYE

Vendredi 8 Janvier 2021 - 13:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter