Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Présidence honoraire Cese: Yakham Mbaye brandit un soi-disant vrai document et menace Bassirou Diomaye Faye de Pastef

Dans un entretien accordé à nos confrères de Dakar Actu, le Directeur général du quotidien national Le Soleil est largement revenu sur la polémique qui entoure le décret 2020-964 portant nomination de Madame Aminata Tall présidente honoraire du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Selon Yakham Mbaye, qui a donné à nos confrères le soi-disant vrai décret, le document qui circule sur les Réseaux sociaux est un faux, trafiqué par des faussaires qui y auraient inséré les honoraires (salaire mensuel 4,5 millions Fcfa) et autres avantages liés à ladite fonction.

Monsieur Mbaye ne s’arrête pas là. Il affirme qu’une enquête a été ouverte pour mettre la main sur ceux qui auraient trafiqué le document. Il cite nommément le responsable et porte-parole du Pastef Les Patriotes Bassirou Diomaye Faye, qui a déclaré sur une télévision de la place que le document qui circule sur les Réseaux sociaux était vrai et qu’ils avaient reçu ça au niveau de la Direction générale des impôts et domaines où il travaille. Morceaux choisis de l’entretien de Yakham Mbaye Avec Dakar Actu !



Les accusations et les menaces de Yakham Mbaye contre Bassirou Diomaye Faye et Cie...
Qu’ils soient de l’intérieur de notre camp, parce que obnubilés par des positionnements jusqu’à s’adonner à la félonie sur la base de faux, ou de cette opposition prête à tous les forfaits pour discréditer le Président Macky Sall, ils seront démasqués par l’enquête qui est en cours sur cette œuvre de faussaire. 
Le Président Macky Sall est clément et magnanime, mais il ne tolère pas ce genre d’atteinte à l’autorité de l’État qui le révulse. Et cette fois-ci, à mon avis, on a atteint le summum. Nombre de Sénégalais ont entendu Bassirou Diomaye, porte-parole du parti de Ousmane Sonko, se prévaloir de sa posture de cadre de la Direction générale des Impôts et des Domaines pour soutenir que le faux décret 2020-964 est authentique. Qu’il leur a été communiqué et qu’ils l’ont partagé en interne via Outlook et Intranet. Où sommes-nous ? Qu’est-ce qui peut justifier que des fonctionnaires usent et abusent de leur position pour diffuser, au moyen du mensonge, de fausses nouvelles parce que simplement, sous l’emprise de l’insolence, l’injure à la bouche, aveuglés par leurs ambitions juvéniles, ils refusent de se plier à la volonté de la majorité des Sénégalais qui ont choisi, par le suffrage universel, le Chef de leur État ? 
Me Wade est entré dans le gouvernement de Abdou Diouf, en est sorti et n’a jamais usé de sa connaissance des affaires de l’Etat pour combattre son adversaire. Feu Djibo Kâ, ensuite Moustapha Niasse ont eu cette posture républicaine lorsqu’ils ont rompu avec le même Abdou Diouf. Feu Ousmane Tanor Dieng en a fait de même face à Me Wade, douze ans durant. De 2008 à 2012, a-t-on entendu Macky Sall se prévaloir de ses positions antérieures auprès de Me Wade et exhiber des secrets d’Etat pour combattre ce dernier ? 
Je pense que pour l’intérêt général, il est temps que ce nouveau type d’opposant qui joue avec l’Etat soit mis hors d’état de nuire. 
  
Yakham craint-il la réplique des responsables et militants de Pastef ?
  
C’est le cadet de mes soucis. Je ne suis pas l’État, encore moins son Chef. Je ne revendique que le grade de simple défenseur d’un leader auquel je crois. J’aurais été à la place de Macky Sall, je mettrais tout en œuvre pour mettre hors d’état de nuire tous ces faussaires et saboteurs. L’enjeu n’est pas politique ou politicien. Il ne s’agit pas de la pérennité du pouvoir de la majorité présidentielle. Il est question de faire barrage à des gens qui sont prêts à tout pour accéder au pouvoir, et ce, jusqu’à mettre l’État en péril. 



AYOBA FAYE

Lundi 25 Mai 2020 - 00:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter