PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Processus électoral: l’Union Citoyenne Bunt Bi propose le Bulletin Unique



Processus électoral: l’Union Citoyenne Bunt Bi propose le Bulletin Unique
Partant du principe que « le dialogue politique est une nécessité dans une démocratie, l’Union Citoyenne Bunt Bi soutient que « c’est l’occasion pour tous les acteurs politiques de débattre d’idées nouvelles avec partage d’arguments, de visions et d’expériences dans le but de consolider les acquis démocratiques en général et de valider de manière consensuelle les instruments du processus électoral ».

« Par principe et par respect pour nos populations, tous les acteurs politiques doivent accepter de se mettre autour d’une table avec humilité, générosité et responsabilité et prendre le peuple sénégalais si averti à témoin. La compétition politique Ô combien salutaire et nécessaire pour conquérir le pouvoir ou le maintenir ne doit pas nous faire oublier que nous devons toujours agir pour servir le Sénégal. Adversité oui mais dans le dialogue et les idées. C’est cela l’essentiel !  Ci-dessous nos propositions concernant le processus électoral », prône l’Union. Non sans préciser que « concernant le processus d’enrôlement des électeurs, et les dispositifs de production et de distribution des cartes produites, (elle propose) de faire évoluer les procédés techniques pour arriver à enrôler, contrôler, valider et remettre la carte produite le même jour au citoyen demandeur, comme cela se passe actuellement au Burkina Faso. Cette évolution présente de multiples avantages : le premier avantage est un stock égal à zéro de cartes produites car le citoyen retire immédiatement sa carte, deuxième avantage, il n’y aura plus d’erreurs d’adressage des cartes produites, troisième avantage, il n’y aura plus de logistiques et de coûts additionnels liés au stockage et à la distribution et de plus les erreurs sur les éléments informatifs sexe, photo, nom, etc… pourront être réduites et quatrième avantage de taille, les citoyens ne feront plus des aller-retours incessants dans les services administratifs encombrés et débordés avec les problèmes récurrents et classiques de mauvais accueil dans nos administrations que nous subissons tous ».

Dès lors, l’Union citoyenne Bunt Bi propose le Bulletin Unique car « la pléthore de bulletins de vote constitue un gâchis énorme sur le plan financier et est nuisible durablement à l’environnement ».

 


« Avec le bulletin de vote unique, il n’y aura plus de bulletins manquants dans un lieu de vote et de coûteux transport d’urgence de bulletins omis dans certains centres de vote. De plus, la sensibilisation et les tests d’apprentissage qui seront nécessaire au préalable pour se familiariser au vote avec un bulletin unique sont de loin moins coûteux que l’impression de plusieurs centaines de millions de bulletins de vote et de spécimens  qui ne sont jamais livrés dans les délais utiles au vu de ce qui s’est passé aux dernières élections en ce qui nous concerne. De plus les entreprises d’imprimeries ou leurs intermédiaires commerciaux, ne sauraient être tentées de soutenir des listes ou des candidats en contrepartie de l’obtention de marchés éventuels relatifs à la production volumineuse de bulletins de vote et autres spécimens, marchés qui se comptent en milliards de FCFA globalement », explique son président.

Concernant les pièces administratives demandées aux candidats, « nous proposons la suppression du casier judiciaire et de l’extrait d’état civil excepté pour les candidats à l’élection présidentielle. En effet, ces documents sont conçus et produits par l’administration en toute autonomie. Par conséquent, il ne sert à rien de contraindre nos compatriotes déjà épuisés par le quotidien de tracasseries administratives et d’erreurs sur les documents administratifs de toutes sortes. Ces pièces pourraient être produites après l’élection, avant l’installation des élus si besoin. Nous y gagnons en simplification administrative, désencombrements des services, confort au quotidien et naturellement moins d’embouteillages sur les routes et rues, de plus ceux qui habitent dans des villages loin des centres administratifs feraient des économies utiles. Nous devons moderniser notre Etat et notre administration pour faciliter le quotidien des citoyens avec efficacité, équité, célérité et transparence », lit-on dans le document parvenu à PressAfrik.com.

L’Union citoyenne Bunt bi propose également « la prise en charge et le suivi des nombreuses recommandations pertinentes de la CENA concernant le processus électoral ».
« De plus, la Commission Electorale Nationale Autonome a atteint un stade de maturité et par conséquent doit être évaluée rigoureusement par le cadre de concertation sur le processus électoral en vue d’opérer les réformes nécessaires comme ce fut le cas avec le défunt ONEL (Observatoire National des Elections). Le Statut, les prérogatives et les moyens de la CENA doivent évoluer », affirme-t-elle. 


Vendredi 24 Novembre 2017 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter