Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Que peuvent les Palestiniens après l'accord entre Israël et les Émirats arabes unis ?

Il fallait chercher longtemps le mot « palestinien » dans l’accord signé ce jeudi 13 août entre Israël et les Émirats arabes unis, annonçant la normalisation des relations. Il n'apparait qu'à la fin et place la question palestinienne au second plan. Ni consultés, ni informés, les Palestiniens voient cela comme une trahison. Ce dimanche, Saeb Erekat s’est exprimé devant la presse à Ramallah. C’était la première prise de parole de l’Autorité Palestinienne. Un « accord » inacceptable, a dénoncé le secrétaire général de l'OLP.



Que peuvent les Palestiniens après l'accord entre Israël et les Émirats arabes unis ?
« Cela va définitivement tuer la solution a deux États », dit le célèbre négociateur des accords d’oslo. Cela « récompense Netanyahu et les extrémistes » et cela éloigne encore plus la possibilité d’une résolution et d’une paix israélo-palestinienne. Bref, selon lui c’est une trahison.
 
Tous les dirigeants palestiniens l’ont souligné : Hamas, comité conjoint de l’Autorité palestinienne et Hanan Ashrawi, du comité exécutif de l’OLP, l'Organisation de libération de la Palestine. Elle avait été la première à réagir sur son compte Twitter, souhaitant au prince émirati MBZ « de ne jamais ressentir la douleur de vivre sous occupation, de ne jamais voir la démolition de sa maison ou le meurtre de ceux qu’ils aiment, et surtout de ne jamais être vendu par ses "amis" ».
 
Éviter l'effet domino
 
Face à ce rapprochement, les marges de manœuvres des Palestiniens sont assez faibles. Ramallah tente d’alerter : une réunion d’urgence de la Ligue Arabe a été demandée mais il n’y a toujours pas de réponse. La Ligue Arabe elle-même est trop divisée. Il n’y a pas non plus de condamnation réelle de ce rapprochement Emirats-Israël de la part du monde arabe.

RFI

Lundi 17 Août 2020 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter