Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rapports de conciliation ITIE: bond de 50 milliards dans la progression du chiffre d'affaires entre 2015 et 2016



Rapports de conciliation ITIE: bond de 50 milliards dans la progression du chiffre d'affaires entre 2015 et 2016
L’analyse comparative de l’évolution des données entre le premier rapport de l’année 2013 publié en 2015 et le dernier de l’année 2016 publié cette année en 2017, « permet clairement de mesurer les importants progrès accomplis et qui sont plus que satisfaisants  quelle que soit la rubrique considérée », soutient le Président de la Chambre des mines. Ce, à l'occasion de la cérémonie de la rencontre nationale de dissémination des Rapports de conciliation ITIE portant sur les années fiscales 2015 et 2016, ce jeudi 02 novembre 2017.

« Sur une échelle de 1 à 4, je nous donnerais 5. En 2013, la contribution du secteur extractif était de 46 milliards FCFA, elle s’élève à 118 milliards en 2016 sans le paiement exceptionnel Arcelor Mittal qui a bien impacté les chiffres de 2014 et 2015. On est passé de 9 déclarations certifiées sur 27 en 2013 à 100% de certification depuis 2014 réglant ainsi du coup la question de la fiabilité des données. Les écarts de réconciliation étaient supérieurs à 5% en 2013, posant un sérieux problème de rapprochement des données. Aujourd’hui l’écart est inférieur à 0.8% en-dessous de 1% fixé par le comité national comme seuil de tolérance. Il était à 2.7% en 2014 et 1.6% en 2015. Progression du chiffre d’affaires publié par l’ITIE : 146 milliards FCFA en 2013, 152 milliards FCFA en 2014, 315 milliards FCFA en 2015 et 365 milliards FCFA en 2016. De 23% en 2014, la part du secteur minier dans les exportations atteint 36% en 2016, améliorant ainsi considérablement la balance des paiements du Sénégal. Progression des emplois dans le secteur extractif : 3000 en 2013, 6271 en 2014, 7082 en 2015 et 8000 en 2016. Il en va de même pour la qualité et la simplicité du rapport qui se sont nettement améliorées. Les conventions minières ont même été rendues publiques de manière volontaire et concertée. Une autre donnée importante inscrite pour la première fois dans le rapport de 2014 est la question de la propriété réelle des entreprises déclarantes et qui a vu 4 entreprises dévoiler les données sur leurs bénéficiaires économiques finaux véritables en 2015, ce chiffre est passé à 5 sociétés qui l’ont fait en 2016…», détaille Abdoul Aziz SY. 


Jeudi 2 Novembre 2017 - 19:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter