Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Règlement de compte au MFDC, un chef rebelle exécuté à Bignona

La zone de Narrang dans le Bignona a été le théâtre de rencontre sanglante ce mardi 9 juin. Un chef rebelle, Youssou Samba alias «Rambo» a été tué suite à un règlement de compte au sein du maquis.



Règlement de compte au MFDC, un chef rebelle exécuté à Bignona
«Rambo est mort». Il a été assassiné le lundi aux environs de 19h par les siens. Youssou Samba surnommé «Rambo» était l’un des chefs de guerre du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). Il a été tué en même temps que deux de ses compagnons. Ces meurtres ont eu lieu entre Birkamading et Diakaye. Le corps sans vie de «Rambo» a été déposé à Diakaye par une ambulance. Cet assassinat vient augmenter le nombre de victimes dans cette zone.

Le comité de sage pour la paix s’est activé pour ramener son corps à sa famille à Mahmouda. Selon les sources «Rambo était la cible de jeunes fractionnistes dirigé par Bertrand Sambou qui sont du coté du front Nord. Youssou Samba a, maintes fois, rencontré ces jeunes fractionnistes qui sèment la terreur avec leurs braquages dans le Boulouf pour les ramener.

Mardi soir, ils lui ont tendu une embuscade sur la route de Birkamading à hauteur du village de Bousonor. «Et c’est cet endroit qu’ils ont ouvert le feu sur lui au moment où il était sur sa moto», a révélé notre source. Dembo le second compagnon de Rambo aurait échappé à cette nouvelle fraction de Bolouding et Koreth. Elle est celle qui est à l’origine des braquages et pillages ces derniers moments dans cette partie Nord de Diouloulou.

Rappelons que «Rambo» était à l’Asselde et appartenait au front unifié. Il a été arrêté puis libéré à la veille de la Tabaski avec des armes à bord du véhicule du comité des sages.

Denise D. Zarour (Sud)

Jeudi 11 Juin 2009 - 00:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter