Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Renforcement de capacités en plaidoyer : le Réseau Siggil Jigéenle outille les associations des femmes et des filles



Le Réseau Siggil Jigéen a organisé un atelier de renforcement de capacités en plaidoyer, ce mardi à Dakar, pour soutenir des organisations et réseaux de promotion des droits des femmes et des filles. Cet atelier permet également de renforcer leur fonctionnement organisationnel, augmenter la portée et la qualité de leurs services, consolider leur capacité de veille sociale et de plaidoyer. Pilotée au profit de cinq (5) réseaux d’organisation de femmes et de jeunes, la rencontre porte la « planification et actualisation des priorités et des thèmes de plaidoyer, d’identification des décideurs à cibler et les espaces, les instances et les forums qui offrent des opportunités d’influence et accompagnement dans le développement des stratégies pour influer sur les décideur-e s ».
 
« Le mouvement des femmes au Sénégal a été assez dynamique dans les années 90 – 2000. Mais à l’état actuel depuis 2010, on assiste à un certain reflux du mouvement associatif féminin du Sénégal dû au manque de financement, et une bonne appropriation des outils de plaidoyer. Le projet Voix et leadership des femmes au Sénégal (VLF – Sénégal) qui a été financé par affaire mondial Canada, est venu reprendre en main l’appui et l’accompagnement du mouvement féministe et féminin au Sénégal », a déclaré Safietou Diop, la Présidente du Réseau Siggil Jigéen.
 
Poursuivant sa réaction, Mme Diop ajoute : « Nous avons développé une certaine expertise dans le plaidoyer. Et c’est dans ce cadre que le projet VLF-Sénégal nous a été confié pour s’occuper du volet formation, renforcement de capacités de toutes les organisations de femmes et particulièrement des réseaux de femmes dans le plaidoyer au Sénégal. Si nous avons obtenu aujourd’hui la loi de 99 qui pénalise les mutilations génitales féminines et les violences, la loi criminalisant le viol et la pédophilie ainsi que la loi sur la parité, c’est grâce à la mobilisation de toutes les femmes sénégalaise, au plaidoyer et la sensibilisation que nous avons obtenu ces succès ».
 
Quant à Woré Ndiaye Kandji, Chef de projet VLF – Sénégal, elle déclare que c’est un projet qui existe dans 33 pays à travers le monde. « Cette rencontre est absolument stratégique pour nous, pour le projet VLF –Sénégal qui compte 25 organisations au Sénégal dont le Réseau Siggil Jigéen. Aujourd’hui, cette rencontre nous permet de dégager à travers les thèmes une stratégie de plaidoyer », dit-elle.
 
 
 


Mardi 2 Mars 2021 - 15:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter