Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Reprise de la Ligue 1 : les positions diamétralement opposées de Jean-Michel Aulas et Nasser Al-Khelaïfi

En Ligue 1, il n'y a toujours pas d'accord pour les conditions de reprise du championnat. Les clubs ont des idées bien différentes, à l'image de l'OL et du PSG.



Reprise de la Ligue 1 : les positions diamétralement opposées de Jean-Michel Aulas et Nasser Al-Khelaïfi
Un peu partout en Europe, les réunions commencent à devenir de plus en plus intenses. Et pour cause, dans chaque pays, les institutions et les clubs cherchent une date de reprise qui convienne à tout le monde. Même si tout dépendra logiquement de l’évolution de cette pandémie de coronavirus, on commence tout de même à avoir quelques indications. En France par exemple, si on ne sait pas encore quand reprendra l’exercice en cours, on sait que l’intention des dirigeants de la LFP est de lancer la saison 2020/2021 le 23 août prochain.

Et pour cette saison alors ? Hier, une nouvelle réunion du bureau de la Ligue de football professionnel a eu lieu afin de dessiner les contours d’une reprise plus ou moins proche. Mais les désaccords sont parfois colossaux et la tension serait palpable lors de ces réunions, à tel point que comme l’explique Le Parisien, le président de la FFF Noël Le Graët a poussé un énorme coup de gueule, agacé par le manque d’unité dans le football français en ce moment. Mais surtout, le journal nous apprend que les idées du président lyonnais Jean-Michel Aulas et de son homologue parisien Nasser Al-Khelaïfi sont encore très éloignées.

Aulas insiste pour la saison blanche
Ainsi, ce dernier s’est montré très clair : il faut terminer la saison à tout prix. Une volonté motivée par des enjeux sportifs évidents, puisque le titre de champion de France semble promis au PSG, mais aussi financiers. En cas de fin de saison, le club de la capitale toucherait logiquement l’intégralité des droits TV nationaux, dont il a besoin pour rester dans les clous du fair-play financier de l’UEFA. Si l’institution qui régit le football européen a déjà annoncé qu’elle sera plus clémente à ce niveau la saison prochaine, ces millions perdus risqueraient de coûter cher sur le moyen terme. Toujours selon le média, il estime aussi que son club a de vraies chances d’aller au bout en Ligue des Champions, et ses troupes ont donc besoin des matchs de championnat pour garder le rythme.

Jean-Michel Aulas lui reste fidèle à ses idées. On se rappelle que ses déclarations concernant une annulation totale de la saison avaient fait énormément parler, et ce même si un peu partout en Europe, d’autres dirigeants influents ont également manifesté leur volonté d’avoir une saison 2019/2020 blanche. Et si le patron de l’OL mise pour une telle solution, c’est pour être certain de pouvoir démarrer la saison prochaine et toucher l’intégralité des droits TV qui reviendront aux clubs français. Les droits TV de cette saison sont déjà en majorité tous déjà tombés dans les comptes des écuries françaises, qui ne peuvent en revanche pas se permettre de risquer de toucher moins d’argent la saison prochaine (au total plus d’un milliard d’euros sont attendus). C’est donc pour cette raison que l’avis d’Aulas est partagé par de nombreux clubs en Ligue 1, principalement des petites formations. Autant dire qu’un accord est encore loin d’être trouvé...

Footmercato

Samedi 11 Avril 2020 - 10:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter