Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sextape Tayratou Mbacké: les trois prévenus risquent 6 mois de prison ferme



Sextape Tayratou Mbacké: les trois prévenus risquent 6 mois de prison ferme
L’affaire de la sextape de Touba qui concerne Tayratou Mbacké, appartenant à la famille de Serigne Sidy Mbacké, a été jugée lundi par le tribunal de Dakar. Les prévenus, Sokhna Mai Mbaye, son père, Moussa Mbaye et son amie, Aïssatou Guèye, risquent la peine de 6 mois ferme. Ils sont poursuivis pour accès frauduleux et maintien dans un système informatique, collecte illicite et distribution d’images contraires aux bonnes mœurs. 

Appelée à la barre,  l’une des prévenus Sokhna Mai Mbaye, reconnaît avoir pris les photos de La Mbacké-Mbacké dans le compte Facebook de son mari mais nie les avoir publiées. 

« Je reconnais les faits. J’ai pris les images obscènes de Tayratou Mbacké sur le compte Facebook de mon époux. Je les ai envoyés à mon amie Aïssatou Guèye. Je l’ai fait parce que je ne voulais pas briser mon ménage. Par le passé Tayratou Mbacké avait brisé le ménage de ma tante et c’est ce que je craignais. Elle m’a dit qu’elle était la copine de mon mari. Les photos n’étaient pas bonnes à voir, mais je ne les ai pas publiées », a-t-elle déclaré. 

Son amie, Aïssatou Guèye, avoue avoir transféré les photos au père de Sokhna Mai Mbaye : « C’est moi qui ai transféré les photos à Moussa Mbaye. J’étais choquée lorsque j’ai vu les photos. Après je les ai supprimées sauf une, que j’ai envoyé à son père à sa demande ».

 Pharmacien de son état, Moussa Mbaye, père de Sokhna Mai Mbaye lui dira : « Après avoir reçu les photos obscènes, je les ai envoyées à Sokhna Mai Bousso et Khadim Lo ». 
Absente de l’audience, Me Ciré Clédor Ly, avocat de Tayratou Mbacké, la femme dont ses "nudes" ont été partagées sur le net, demande 500 millions en guise de dommage. La robe noire a confié que sa cliente est atteinte de folie. 

Les avocats des mis en cause, à l’instar de Mes Seyni Ndione, Ndiogou Ndiaye et Assane Dioma Ndiaye, ont unanimement soutenu que la dame Tayratou Mbacké devait comparaître comme prévenue à cette audience, parce que selon eux, elle est la première à envoyer ses photos obscènes au mari d’autrui. 

Le délibéré est attendu demain, jeudi, rapporte le journal "Les Echos".

Aminata Diouf

Mardi 24 Décembre 2019 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter