Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Signature du protocole d’accord de coopération entre BOAD et l'OFNAC : la lutte contre la fraude et la corruption enclenchée

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) ont procédé ce mardi, à la signature d’un protocole d’accord de coopération. Cette novelle entente s'inscrit dans une dynamique de lutte contre la fraude et la corruption dans les pays membres de l'UEMOA dont le Sénégal afin de faire barrage contre ces fléaux qui ont une "incidence négative sur le développement de l’économie". La collaboration entre ces deux partenaires permettra la mise en place de campagne de sensibilisation, de formation, de renforcement de capacité et de sanction. La cérémonie s’est déroulée sous la présence effective du Vice-président chargé du support et du contrôle à la BOAD, Braima Luis Soares Cassama et de la présidente de l'OFNAC, Seynabou Ndiaye Diakhaté. Un comité mixte de suivi du protocole d’accord a été créé, composé de deux experts désignés par chaque partie, pour un mandat de 5 ans.



Créée en 1973, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), qui est chargée de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de contribuer à la réalisation de l'intégration économique de l'Afrique de l'Ouest a signé ce matin, un protocole d’accord de coopération avec l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC). La signature de cette convention s'inscrit dans « la dynamique de tisser des liens avec toutes les institutions en charge de la fraude et de la corruption des pays membres de l'UEMOA afin de faire barrage ensemble, contre ces fléaux », a déclaré le Vice-président de la BOAD, Braima Luis Soares Cassama.

À en croire ce dernier, la BOAD qui reconnaît l'incidence négative de la corruption et de la fraude sur le développement économique, s'engage à lutter contre ces fléaux dans ses opérations, de manière à réduire les incitations à cet égard, les gains à en retirer et les risques qui y sont associés. Pour ce faire, elle a mis en place depuis 2012 un dispositif de lutte contre la corruption et la fraude composé de la « Politique de prévention et de lutte contre la corruption et la fraude dans les opérations de la BOAD » et la « Politique de protection des lanceurs d'alerte », l'ensemble étant assorti d'un dispositif d'alerte sécurisé et ouvert sur l'extérieur. 

« Le choix de l'OFNAC pour la signature de la première convention est loin d'être anodin. Il se justifie non seulement parce que le Sénégal détient régulièrement l'un des meilleurs de l'Indice de Perception de la Corruption au sein de l'UEMOA, mais également  raison d'un engagement pris très tôt en faveur de la lutte contre la corruption, marqué la création de la Commission Nationale de Lutte contre la non-transparence,  corruption et la Concussion en 2003, précurseur de l'OFNAC. Conformément à ses missions principales, à savoir la prévention et la lutte contre la fraude, la corruption, les pratiques assimilées et les infractions connexes. L'OFNAC qui dispose d'un statut d'autorité administrative indépendante a déroulé de nombreuses activités de sensibilisation et d'information », a souligné M. Cassama.

Continuant sur sa lancée, il a soutenu que ledit protocole a pour objectif, de créer les conditions pour une meilleure coopération entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et l'Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) en vue « de prévenir, détecter, enquêter et combattre efficacement la corruption et les infractions assimilées dans ses manifestations transfrontalières ».

Par ailleurs, il permettra d'accroître l'envergure et la cohérence des actions pour plus d'efficacité et plus de résultats dans le cadre de la lutte contre la fraude et la corruption.

La signature de cet accord est selon la présidente de l'OFNAC, Seynabou Ndiaye Diakhaté, l'aboutissement d'un intense processus d'échanges et de discussions entre la BOAD et l’OFNAC à la suite d'une audience au mois de juillet 2021.

En effet, le présent protocole d’accord vise à créer les conditions pour une meilleure coopération en vue de prévenir, détecter, enquêter et combattre efficacement la corruption et infractions assimilées. « Le protocole d'accord que nous avons signé va nous permettre, dans une approche coordonnée et ordonnée, de lutter plus efficacement contre la corruption dans ses manifestations transfrontalières. Je reste persuadée, pour ma part, que par la mutualisation de nos moyens et expertises, par l'échange d'informations et le partage d'expériences, nos institutions contribueront davantage à l'éradication de cette gangrène honteuse et celle des autres crimes qui lui sont associés ou apparentés. Je souhaite donc et espère, tout à la fois, que l'expérience de notre partenariat suscite l'émulation dans notre sous-région et retentisse comme un sérieux avertissement contre les délinquants de tous les bords qui compromettent, retardent ou sabordent les projets d'investissements majeurs de nos Etats », a salué Mme Diakhaté. 

Ndeye Fatou Touré

Mardi 17 Mai 2022 - 13:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter