Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Une ceinture d'explosifs retrouvée dans une poubelle à Montrouge

Dix jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis qui ont causé la mort de 130 personnes, les enquêteurs ont découvert un nouvel élément qui pourrait leur permettre d’éclaircir une partie des zones d'ombre qui demeurent. Une ceinture d'explosifs a été retrouvée à Montrouge, une banlieue sud de Paris. Elle est suspectée d'avoir appartenu à Salah Abdeslam, le principal suspect actuellement recherché dans cette enquête.



Un cordon de police a été mis en place autour de la zone où la ceinture d'explosif a été retrouvée, à Montrouge, le 23 novembre 2015. REUTERS/Eric Gaillard
Un cordon de police a été mis en place autour de la zone où la ceinture d'explosif a été retrouvée, à Montrouge, le 23 novembre 2015. REUTERS/Eric Gaillard

La ceinture a été découverte par des éboueurs dans une poubelle de la commune de Montrouge lundi en fin d'après-midi. Rapidement, les policiers lui ont trouvé des similitudes avec les gilets explosifs utilisés par les kamikazes des attaques du 13 novembre. Un périmètre de protection a été mis en place, des habitants évacués. Ils ont pu regagner leur domicile en début de soirée.

La ceinture est désormais analysée par la police technique et scientifique. Mais elle contiendrait du TATP, un explosif utilisé par les trois commandos, et des écrous pour accentuer l'effet de la détonation. Comme les gilets des trois hommes qui se sont fait exploser devant le Stade de France. En revanche, elle ne disposait pas de système de mise à feu.

Portable géolocalisé dans la zone

Si les regards se tournent vers Salah Abdeslam, c'est parce que celui qui est activement recherché est peut-être passé à Montrouge : son téléphone portable a été géolocalisé dans la commune voisine de Châtillon quelques heures après les attentats.

 
 

Beaucoup de questions demeurent quant à son rôle exact dans ces attaques. Mais la découverte de cette ceinture pourrait étayer l'une des hypothèses des enquêteurs : que Salah Abdeslam devait lui aussi mener une attaque-suicide, mais qu'il y aurait renoncé.
Source : Rfi.fr



Mardi 24 Novembre 2015 - 06:15