Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Urgent - Macky cède aux pressions d'Erdogan: Vers la fermeture des écoles Yavuz Selim

Qu'est ce que le président Turc, Erdogan a mis sur la table pour faire vaciller Macky Sall? Une question digne d'intérêt suite aux développements qu'a connu récemment cette affaire. Plus de 2400 enfants risquent de se retrouver dans la rue. L'arrêté obtenu en 1999 va être confié à une fondation turque créee il y a juste quelques mois par le gouvernement Turc.



L'avenir des élèves qui dans les neuf établissements scolaire du groupe Yavus Selim serait sérieusement hypothéqué. En effet, l'Etat du Sénégal par l'entremise des Ministères de l'Intérieur et de l'Education nationale veulent dissoudre la structure déclarante "Association" Bachkent Egitime" pour confier la gestion à la Fondation "Maarif" créée il y a quelques mois par le gouvernement turc. Or, les écoles de Yavuz Selim ont été autorisées par arrêté depuis 1998. 

Depuis lors, ce groupe a réussi son intégration dans la société sénégalaise avec un enseignement de qualité qui a rapidement permis de fructifier cette affaire. En effet, cette association d'hommes d'affaires Turcs qui ont lancé leurs activités sous le label "  Yavuz Selim" en 1997 ont aujourd'hui 9 écoles 2600 élèves au Sénégal et plus de 500 employés. 

Tous les parents d'élèves sont dans l'expectative. Depuis qu'ils ont reçu la convocation pour demain vendredi, ils se demandent tous à quelle sauce ils seront mangés? Quelle sera la suite pour leurs enfants qui ont déjà entamé un cycle? Vont-ils perdre l'investissement déjà consenti pour l'education de leurs progénitures? Autant de questions qui pourraient rester sans réponse pour l'heure.

Ce qui fait craindre le pire à ces parents, c'est qu'avant le Sénégal, le Rwanda, le Soudan, la Guinée, la Gambie, le Tchad, etc., ont fermé les écoles Yaviz Selim dont les membres de l'Association fondatrice sont soupçonnés d'avoir des liens avec  le Mouvement de Fetulah Gulen. 

PressAfrik a pu joindre au téléphone avec un des responsables du Groupe scolaire. La rage se fait sentir à travers le timbre de la voix parce qu'un patrimoine privé qu'ils ont construit et labellisé pendant des années va tomber entre les mains d'un État. Il a expliqué qu'ils sont parfaitement en règle vis à vis de l'Etat sénégalais et comprennent pas cette mesure annoncée par le Ministre de l'Education nationale devant les députés. Mieux, notre interlocuteur confie que le groupe n'a jusqu'ici reçu aucune notification écrite. Mais puisque l'information a été donnée devant les députés les parents d'élèves sont convoqués demain (vendredi) pour les mettre devant leur responsabilité.


Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter