Vote avec un récépissé : Le OK des 7 Sages à Macky Sall

Le Conseil Constitutionnel a décidé, dans la nuit de mercredi à jeudi, de valider le vœu du Président Macky Sall de permettre aux Sénégalais de voter avec un document autre que la carte d’identité biométrique accompagné d’un récépissé.



Vote avec un récépissé : Le OK des 7 Sages à Macky Sall

Les 7 Sages qui se sont réunis jusque tard dans la soirée ont finalement dit "Oui" à la volonté du  président de la République d'autoriser le vote lors des législatives du 30 juillet prochain, avec un document autre que la carte nationale d'identité biométrique.
 

«Article premier : A titre exceptionnel, pour les élections législatives prévues le 30 juillet 2017, l’électeur n’ayant pu retirer sa carte nationale d’identité CEDEAO faisant office de carte d’électeur, mais dont l’inscription sur les listes électorales est vérifiée, peut voter sur présentation de son récépissé d’inscription accompagné de l’un des documents ci-après, dès lors que celui-ci permet de s’assurer de son identité». C’est par ces mots rapportés par le quotidien «L’Enquête» que les Sages du Conseil Constitutionnel ont avalisé le vœu du chef de l’Etat de faciliter aux Sénégalais l’exercice de leur droit civique.
 

 




Et les juges de citer les documents : «une carte d’identité numérisée ; une carte d’électeur numérisée ; un passeport ; un document d’immatriculation pour les primo-inscrits non détenteur d’un des trois premiers documents administratifs».
 

Cette décision coupe l’herbe sous le pied de Khalifa Sall et ses camarades de la coalition Manko Taxawu Senegaal qui avaient interpellé, dans une correspondance les mêmes juges, afin qu’ils  ne valident pas le vœu du chef de l’Etat.


Ousmane Demba Kane

Jeudi 27 Juillet 2017 - 10:22




1.Posté par Leuk le 27/07/2017 14:24
En tout état de cause, nul n'a le droit de priver un citoyen sénégalais de son droit de vote si tant est qu'il s'est inscrit valablement dans les listes prévues à cet effet.

Reste à savoir comment les primo-inscrits et ceux ayant changé de lieu de vote pourront retrouver leur bureau en dehors d'une vérification sur le site internet (hors de portée pour la plupart).
Tout détenteur de récépissé ne figure pas systématiquement dans les listes électorales. Il va en résulter un allongement inutile des queues devant les bureaux de vote avec des recherches infructueuses : des perturbations à gogo.

Tout ça pour plus de 50 MILLIARDS XOF !
Esk ce monde est sérieux !?

2.Posté par Leuk le 27/07/2017 17:15
SUGGESTION : Il faudra dans les grands centres ou en marge, dans les sous-préfectures, prévoir un bureau d'appui au contrôle et à l'orientation pour les détenteurs de récépissé désirant vérifier s'ils figurent sur les listes électorales et de quel bureau, la veille et le jour du scrutin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter