Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



A Guediawaye, Idrissa Seck demande aux populations d'aider Macky à faire ses valises après sa sieste du 24 février



En meeting dans la nuit de jeudi à vendredi à Guediawaye, dans la banlieue dakaroise, le candidat de la coalition "Idy 2019",  s'est attaqué une énième fois au candidat sortant Macky Sall, en déclarant qu'en sept (7) ans de gouvernance, les populations en avaient assez.
"S'il était conscient, qu'en sept ans toute la population en a marre. Cela est dû à son manque de culture. Il ne sait pas comment diriger le Sénégal. Personne ne dirige ce pays par la méchanceté, la sévérité et par la force. On dirige le Sénégal dans la tolérance", a dit l'opposant.
Et d'ajouter : "il a manipulé toutes les institutions qui sont là. C'est lui qui dirige l'Assemblée nationale, la justice et il a transformé tous les membres de l'administration publique à des militants de l'Apr (Alliance pour la République).
Selon M. Seck, cela ne peut pas développer un pays. Il y a ajoute que les Sénégalais ont été écartés de la gestion de l'économie du pays au détriment des étrangers. "C'est pourquoi il en est arrivé à ce point. Tout le monde veut son départ".

En réponse à Macky Sall qui a soutenu que s'il finit de voter, il va faire la sieste jusqu'à 19h, puis écouter les résultats à son réveil, l'opposant de 59 ans, a demandé à ses militants venus en nombre, d'aider Macky à faire ses bagages pour quitter le pouvoir après son réveil le soir du 24 février. Daprès Idy, Macky Sall "sera le premier Président de l'histoire du Sénégal à ne faire qu'un seul mandat. Et il sera sûrement le premier a être battu dès le premier tour, tellement qu'il a déçu". Idrissa Seck a tenu ce meeting accompagné de plusieurs cadres de sa coalition. Il y avait Abdoul Mbaye, Hadjibou Soumaré, Malick Gackou et Bougane Gueye.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 22 Février 2019 - 03:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter