Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Abdoul Mbaye-Aminata Touré : pourquoi les deux n’ont jamais eu de bons rapports ?



Abdoul Mbaye-Aminata Touré : pourquoi les deux n’ont jamais eu de bons rapports ?
Successivement, Premier ministre du Sénégal entre 2012 et 2014 dans le premier gouvernement de Macky Sall, Abdoul Mbaye est Aminata Touré se vouent une hostilité qui ne dit pas son nom. A l’origine de cette rivalité, « L’Observateur », dans son édition du jour une série de faits. Conclusion : les deux n’ont jamais eu de bons rapports.

L’antipathie entre Abdoul Mbaye et Aminata Touré remontrerait à la nomination du premier comme chef du gouvernement Macky I. A en croire des membres de la coalition Macky2012, Mimi Touré, qui a joué un rôle négligeable pendant la campagne électorale qui a abouti à l’élection de Macky Sall n’aurait pas apprécié le choix porté sur M. Mbaye pour conduire le gouvernement.

Elle s’attendait à une récompense  à la hauteur des efforts fournis, alors que nouvel homme fort du Sénégal venait de porter son choix sur Abdoul Mbaye, technocrate, loin des politiques, qui va venir conduire son douillet fauteuil de banquier pour conduire l’équipe gouvernementale.

Et Mimi rumine sa déception. La cohabitation entre les deux ne passe pas. La traque des biens mal acquis est le premier dossier à installer une concurrence entre les deux, car chacun voulait conduire cette affaire qui, en  plus d’une promesse électorale, était une forte demande sociale.
 
        Les deux se sont souvent donnés en spectacle en Conseil des ministres
Les rivalités se poursuivent entre les deux, qui, en  Conseil des ministres se sont souvent donnés en spectacle devant tous les membres du gouvernement et du  chef de l’Etat. « Ils n’ont jamais eu de bons rapports. Il ne passait pas une réunion en Conseil des ministres sans qu’ils s’affrontent. C’était devenu une habitude », témoigne un ancien ministre à « L’Ob ».

« Mimi n’aurait jamais accepté l’autorité et la légitimité de Abdoul Mbaye », après s’être investie en quittant son poste aux Nations unies pour venir travailler au coté de Macky Sall et avoir été son Directeur de cabinet durant la campagne électorale, ajoute cette même source.

En privé la ministre de la Justice à l’époque disait toujours que Abdoul Mbaye ne croyait pas en Macky Sall et n’avait aucune conviction et qu’il jouait uniquement un faux jeu pour jouir des privilèges de son poste. Une vision partagée avec d’autres, mais elle était la seule à la manifester, selon le journal.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 1 Juillet 2019 - 10:00


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter