Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) : Georges Rebelo Pinto Chikoti élu nouveau Secrétaire général

L’ancien ministre des Affaires étrangères de l’Angola est passé sans grosses difficultés et par consensus. Le conseil des ministres du groupe des pays ACP a, à l’amiable, pu départager ce samedi les trois candidats de l’Afrique australe qui étaient en lice pour le poste de Secrétaire général. Georges Rebelo Pinto Chikoti est passé devant Tadeous Tafirenyika Chifamba du Zimbabwe et Dr. Brave Rona Ndisale du Malawi. Le diplomate de carrière et polyglotte aura la lourde mission de coordonner les négociations pour un nouvel accord de partenariat entre les ACP et l’UE en remplacement de celui de Cotonou comme, il devra encore conduire les travaux pour la révision de l’accord de Georgetown qui a permis la mise en place de cette organisation multilatérale.



Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) : Georges Rebelo Pinto Chikoti élu nouveau Secrétaire général
Georges Rebelo Pinto Chikoti est un diplomate de carrière. Il a été ministre des Affaires étrangères de l’Angola pendant plus de sept (7) ans. Il a rejoint Bruxelles en 2018 en tant qu’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Royaume du Belgique et chef de mission auprès de l’Union européenne. Rebelo Pinto Chikoti a vécu à Abidjan avant de faire ses études supérieures en France. Il a, par ailleurs, une grande expérience en gestion des crises.  

Georges Rebelo Pinto Chikoti déroule une campagne basée sur quatre axes : rendre le groupe ACP plus dynamique, assurer la stabilité financière à travers une bonne stratégie de mobilisation des ressources, des actions politiques liées à la visibilité, la création de marchés régionaux intégrés, renforcer la coopération multilatérale et enfin un quatrième et dernier axe majeur relatif aux questions climatiques et de résilience. Pour chacun de ces axes, le diplomate de carrière a décliné des ambitions.

L’ex-ministre des Affaires étrangères de l’Angola s’est fixé comme objectif de «parvenir à la transformation du Groupe ACP en une organisation transcontinentale efficace et active de premier plan du 21siècle. En faire une organisation capable de travailler de manière solidaire afin d’améliorer les conditions de vie de ses peuples, par la promotion du dialogue politique, économique, sociale et grâce à la bonne gouvernance, l’éradication de la pauvreté, le renforcement des échanges, le développement durable et l’intégration équitable dans l’économie mondiale. Ceci, tout en tirant avantage du poids numérique que représentent ses 79 membres».


Samedi 7 Décembre 2019 - 16:04


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter