Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ah, ces élus locaux ! Par KACCOR BI



Quelle marque d’inélégance ! Bizarre que 48 heures après cet esclandre, il ne se soit trouvé personne pour remonter les bretelles à ces messieurs et dames infatués. Ces élus locaux dont l’improductivité au service de leurs administrés est flagrante comme le nez de Cléopâtre, auraient humilié et hué le Délégué général de la Délégation à l’Entrepreneuriat Rapide des femmes et des jeunes (DER). Comme s’ils étaient plus utiles ou patriotes que celui à qui ils reprochent de les snober.

De grands messieurs et dames qui se comportent comme des gamins et qui auraient requis les services de nervis s’ils étaient à la place du pauvre qui a subi, stoïque, leurs puérilités. De quoi douter de la bonne éducation et de la culture républicaine de ces élus dont les mandats sont finis depuis deux ans et qui continuent d’administrer nos collectivités territoriales en toute illégalité depuis deux ans ! Ils reprochent au Monsieur de les ignorer dans les financements que sa structure octroie à des Sénégalais sans tenir compte de leur appartenance politique, religieuse ou culturelle.

A moins que ces élus — qui ne sont d’ailleurs plus légitimes ! —, veuillent que l’argent passe entre leurs mains pour atteindre leurs administrés. Ce qui leur aurait permis de se servir au passage ! Et de quel droit ? En fait, ils voudraient certainement perpétuer certaines de nos « Sénégalaiseries » qui consistent à ne financer que ceux qui ont la carte du parti au pouvoir ou qui leur cirent les bottes.

Surtout si l’on sait que, dans les mairies que ces improductifs dirigent, on ne retrouve que leurs copains et des coquins. Des coquines aussi mais chût ! Bref, ces « élus », sont des messieurs et dames qui se foutent royalement du cadre de vie et de la santé de leurs administrés et dont l’unique activité consiste à brader les terres de leurs communes et autres, s’ils ne transforment ces dernières en gigantesques « Loumas » — à défaut de se lancer dans une cantinisation à outrance — , avec tout ce que cela comporte comme nuisances.

Traînant toutes ces tares, dont la moindre n’est pas leur illégitimité depuis deux ans, ces prétendus élus locaux, plutôt que de la boucler, se permettent de huer le patron de la Der qui, lui au moins, essaie de faire du bon travail !

KACCOR BI, Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 14 Avril 2021 - 09:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter