Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Arrestations de Boubacar Sèye et Samba Tall : Seydi Gassama parle de la « difficulté de dénoncer la corruption » au Sénégal



Arrestations de Boubacar Sèye et Samba Tall : Seydi Gassama parle de la « difficulté de dénoncer la corruption » au Sénégal
Le directeur exécutif de Amnesty International au Sénégal, Seydi Gassame est étonné de l’arrestation du président de l’Ong Horizon sans frontières, Boubacar Sèye et de Samba Tall, coordonnateur du Forum civil section Podor. Ces deux individus ont eu des ennuis judiciaires, après avoir dénoncé la corruption au Sénégal.

Etonné, Seydi Gassama a évoqué la difficulté de dénoncer la corruption. « Difficile de dénoncer la corruption et de demander des comptes au pays de "la gestion sobre et vertueuse". Boubacar Séye, président de HSF, embastillé à Dakar. Samba Tall, représentant du Forum Civil à Podor, arrêté et transféré à Saint-Louis », a twitté le défenseur des droits humains.
Samba Tall, le coordonnateur du Forum civil à Podor a été arrêté mercredi par la gendarmerie après un post sur Facebook. Celui qui est aussi président du Conseil communal de la jeunesse avait écrit dans le post en cause : "Coronavirus, pauvreté et corruption. Nous ne pouvons cumuler tous ces maux chez nous. On peut même considérer les deux premiers comme étant "naturels" mais la CORRUPTION. Là je dis NON. Et je sais que beaucoup me diront NON aussi. Envoyés à Podor pour servir la population podoroise, certains chefs de services sont à Podor pour s’enrichir sur le dos de la population".

Aux dernières nouvelles, il a été transféré à Saint-Louis. Samba Tall est également le Président du Conseil communal de la jeunesse de Podor.

Depuis vendredi dernier, le président de l’ONG Horizon sans frontières (HSF), Boubacar Seye, est entre les mains de la justice sénégalaise. Il avait été arrêté à  l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass alors qu'il revenait d'un  voyage en Espagne. Il a accusé le gouvernement d’avoir « utilisé à de fins personnelles » les fonds alloués par l’Union européenne pour lutter contre l’émigration clandestine.
 

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 21 Janvier 2021 - 13:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter