Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Au Kenya, au moins 15 personnes sont mortes lors d'un incendie qui a touché le plus grand marché de Nairobi



Au Kenya, au moins 15 personnes sont mortes lors d'un incendie qui a touché le plus grand marché de Nairobi
Quinze personnes sont mortes et plus de 70 autres ont été blessées dans l'incendie dans la nuit de mercredi à jeudi du plus grand marché à ciel ouvert de la capitale kényane Nairobi, a annoncé un responsable du ministère de l'Intérieur.
 
"Nous avons perdu 15 personnes dans cette tragédie ce matin", a déclaré à la presse Kangethe Thuku, le coordinateur pour les questions de sécurité du comté de Nairobi. "Nous tentons d'établir les causes de cet incendie".
 
Ce dernier s'est déclaré vers 02H00 du matin dans un dépôt de bois du populaire marché de Gikomba, dans l'est de Nairobi, a précisé le chef de la police de Nairobi, Robinson Thuku, ajoutant qu'au moins quatre enfants figurent parmi les victimes.
 
Plus de 70 personnes étaient par ailleurs soignées, principalement à l'hôpital Kenyatta, le plus grand hôpital public de la ville.
 
L'incendie a détruit d'innombrables étals faits de bois et bâches en plastique et les autorités avaient des difficultés jeudi matin à contenir leurs propriétaires qui tentaient de s'approcher malgré la présence d'une épaisse fumée et les nombreuses explosions de bonbonnes de gaz entendues sur place.
 
Un policier a indiqué à l'AFP que les services de secours continuaient leurs recherches jeudi matin. "Nous tentons d'accéder à certaines parties (du marché) où il y a une épaisse fumée" et où se trouvent "des câbles électriques sous tension".
 
De nombreux pompiers, ainsi que l'armée kényane, ont été dépêchés sur les lieux, notamment pour récupérer neuf corps se trouvant dans un bâtiment jouxtant le marché et vers lequel s'est propagé l'incendie.
 
"Nous ne savons pas quels produits chimiques il y a à l'intérieur ou s'il y a des bonbonnes de gaz. Nous voulons d'abord nous en assurer" avant d'entrer dans le bâtiment, a expliqué Robinson Thuku.
 
Connu notamment pour la vente de vêtements et chaussures de seconde main, le marché de Gikomba a subi plusieurs incendies ces dernières années. En octobre 2017, le feu avait détruit une grande partie du marché.
 
En mai 2014, 10 personnes étaient décédées dans un double-attentat à la bombe attribué aux islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaeda.

Afp

Jeudi 28 Juin 2018 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 15:27 Un pacte politique au Nigeria sans Atiku