Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bambey: un candidat au Bfem s'évade après avoir été surpris entrain de tricher avec son téléphone portable



Bambey: un candidat au Bfem s'évade après avoir été surpris entrain de tricher avec son téléphone portable
Une scène digne d'un film d'Hollywood s'est passée lundi, à l'École élémentaire Bambey 02, en plein examen du Brevet de fin d'études moyennes (Bfem). Selon des confidences faites à "Source A", un candidat a réussi à tromper la vigilance des surveillants dudit Centre pour introduire son téléphone portable dans la salle. Ainsi, après la distribution des épreuves, l'adolescent a sorti discrètement son appareil pour tricher.

D'après les informations du journal Source A, lundi 14 septembre 2020, l'élève conversait avec un individu, via Whatsapp sur le sujet qu'il traitait. Mais, quelques minutes, plus tard, l'un des surveillants l'a soupçonné, avant de le prendre la main dans le sac. C'est ainsi que le candidat a été prié de se lever, le temps que le président du jury soit informé.

Mais conscient de la gravité de son acte, le jeune homme a couru plus vite qu'Usain Bolt pour disparaître dans la nature. Et le candidat au Bfem ne s'est pas présenté, depuis ce jour-là, au niveau de son Centre d'examen. L'affaire a finalement atterri au commissariat du Corps urbain de Bambey, où une enquête a été ouverte, d'après les indiscrétions parvenues au journal. 

Les éléments du commissaire Gnima Diédhiou n'avaient pas encore retrouvé le fugitif, jusqu'au mardi 15 septembre 2020, vers 20 h. Pour autant, la police ne l'a pas lâché, parce que son identité a été déclinée aux enquêteurs. Mais l'affaire semble être sensible, aux yeux des autorités académiques du département de Bambey qui refusent de disserter sur le sujet. Même au niveau du Centre de l'École élémentaire Bambey 02, le sujet reste un tabou.

Câblé par "Source A" pour recueillir sa version des faits, l'inspecteur de l'Enseignement et de la Formation de Bambey esquive les questions, sous prétexte qu'il ne peut pas évoquer l'affaire, au téléphone, avec un inconnu. Malgré les tentatives de nos confrères, M. Sidibé a campé sur sa position. 

Fatoumata Bintou Ndour (Stagiaire)

Mercredi 16 Septembre 2020 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter