Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Barkedji : à coups de machette, le chef du village tue un jeune qu'il soupçonnait de fricoter avec sa "niarel"



Barkedji : à coups de machette, le chef du village tue un jeune qu'il soupçonnait de fricoter avec sa "niarel"
Le chef du village de Barkedji, une localité située dans le département de Linguère, région de Louga, sera présenté au procureur ce lundi. Il est accusé d’avoir tué à coups de machette un jeune étudiant du nom de B. Sow. Il soupçonnait ce dernier d’entretenir une relation amoureuse avec sa deuxième femme. 

Promu chef de village il y a juste deux mois, M. Sow âgé de 44 ans, risque de passer le reste de sa vie en prison. Il est accusé d’avoir tué son voisin. Pour se défendre, il a soutenu que ce dernier entretenait une relation amoureuse avec sa femme.

Les faits se sont déroulés vendredi dernier vers les coups de 20 heures. Selon L'Observateur, après avoir pris quelques verres dans un bar, le chef de village s'est rendu au domicile de sa deuxième femme espérant la trouver sur place. Il a été chassé de la maison lorsque les occupants ont constaté qu’il puait l’alcool. 

Très énervé, il tombe sur le jeune B. Sow sur son chemin. Pensant qu’il était avec sa femme, il se jette sur lui. Coupe-coupe à la main, il lui assène plusieurs coups à divers endroits du corps. 

Après son forfait, il l’abandonne sur les lieux pour rentrer tranquillement chez lui. Avant qu’il ne tourne le dos au jeune blessé, celui-ci l’a supplié de l’achever. «  Tu m’as déjà tué. Je te supplie de m’achever, car je ne pourrais  plus mener une normale », rapporte L'Observateur.

Curieusement, le chef de village est retourné sur ses pas pour l’achever. Mais, il sera retenu par quelques bonnes volontés. La victime, sérieusement atteinte, a été évacuée à l’hôpital. Le jeune homme qui a perdu trop sang, a rendu l’âme sur la table de l’opération. 

D’après des sources proches de la famille de la victime qui se sont confiées à L’Observateur, le défunt connaissait même pas la deuxième femme du chef de village. 

Aminata Diouf

Lundi 17 Janvier 2022 - 11:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter