Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Boris Johnson demande la suspension du Parlement britannique



Boris Johnson demande la suspension du Parlement britannique
Le gouvernement a demandé à la Reine de suspendre le Parlement quelques jours seulement après le retour au travail des députés en septembre - et quelques semaines seulement avant l'échéance de Brexit.Boris Johnson a déclaré qu'un discours de la Reine aurait lieu après la suspension, le 14 octobre, pour exposer son " programme très excitant ".Mais cela signifie qu'il est peu probable que les députés aient le temps d'adopter des lois pour mettre un terme à un Brexit sans accord le 31 octobre.Le député conservateur Dominic Grieve a qualifié ce geste d'"acte scandaleux".Il a averti que cela pourrait conduire à un vote de défiance à l'égard de M. Johnson, a-t-il ajouté : "Ce gouvernement va s'effondrer."

Mais le premier ministre a déclaré qu'il était " absolument faux " de laisser entendre que la suspension était motivée par le désir de forcer la conclusion d'une sortie de l'Union européenne sans accord.Il a dit qu'il ne voulait pas attendre après le Brexit "avant de poursuivre nos projets pour faire avancer ce pays", et a insisté sur le fait qu'il y aurait encore "suffisamment de temps" pour que les députés puissent débattre du départ du Royaume-Uni."Nous avons besoin d'une nouvelle législation. Nous devons présenter de nouveaux projets de loi importants et c'est pourquoi nous allons avoir un discours de la Reine ", a-t-il ajouté.

L'idée de suspendre le Parlement - connue sous le nom de prorogation - a suscité la controverse, les critiques disant que cela empêcherait les députés de jouer leur rôle démocratique dans le processus Brexit.

Un certain nombre de personnalités de premier plan, dont l'ancien Premier ministre John Major, ont menacé de faire des recours devant les tribunaux pour contester cette décision, et une contestation judiciaire dirigée par la porte-parole du SNP pour la justice, Joanna Cherry, est déjà en cours devant les tribunaux écossais.

bbc

Mercredi 28 Août 2019 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter