Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Canada : Une diplomate sénégalaise, évacuée à l'hôpital, après avoir été "sauvagement tabassée" par la police



Canada : Une diplomate sénégalaise, évacuée à l'hôpital, après avoir été "sauvagement tabassée" par la police
Le ministre sénégalais des Affaires étrangères Aïssata Tall Sall est dans tous ses états. En effet, elle a  convoquée ce 4 août 2022 au ministère la chargée des affaires de l'ambassade du Canada à Dakar, à la suite d'une «descente d'une rare violence» de la Police canadienne le 2 août 2022, au domicile d'une diplomate sénégalaise en service à l'Ambassade du Sénégal à Ottawa.
 
Selon le communiqué du ministre sénégalais des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, au cours de cette opération, la police canadienne a exercé sur la diplomate une «violence physique et morale humiliante, devant témoins, et en présence de ses enfants mineurs». Malgré le rappel du statut de diplomate de la victime et de l'inviolabilité de son domicile, les éléments de la police canadienne l'ont menottée et «sauvagement tabassée, au point qu'elle a eu du mal à respirer, ce qui a conduit à son évacuation
par ambulance à l'hôpital».
 
Informé de ces faits «inacceptables et injustifiables», le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur a immédiatement convoqué la Chargée d'affaires de l'Ambassade du Canada à Dakar pour «dénoncer vigoureusement et condamner fermement cet acte raciste et barbare».
 
Une note de protestation a été servie aux Autorités canadiennes via l'Ambassade du Canada à Dakar et celle du Sénégal à Ottawa, a fait savoir Aïssata Tall Sall. En outre, le Gouvernement du Sénégal a exigé qu'une enquête soit «diligentée sans délai et que des poursuites solent menées contre les auteurs de cette agression inadmissible, qui constitue une grave atteinte à l'intégrité physique de la personne et à la dignité humaine, mais également une violation flagrante de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques».
 
Le Gouvernement de la République du Sénégal dit se réserver le droit «d'exercer toute autre action appropriée et demande instamment aux Autorités canadiennes de veiller à ce que pareils actes ne se reproduisent plus».

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 5 Août 2022 - 21:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter